24 juillet 2007

L’aide internationale a-t-elle fini dans les poches de Kadhafi ?

Financier de la plupart des attentats terroriste depuis sa prise de pouvoir en 1969, Kadhafi a démontré une nouvelle fois son savoir-faire en matière de terrorisme d’Etat. En prenant des otages –les infirmières bulgares– il a forcé la main non seulement à la Bulgarie, principale concernée, mais aussi à l’Union européenne.


Malgré ses déclarations péremptoires (la moindre compensation reviendrait à admettre une faute, dixit Benita Ferrero-Waldner), l’Union européenne s’est finalement montrée impuissante devant les prétentions du clan Kadhafi. Pire! L’UE pense conclure avec la Libye un « accord de partenariat à part » dans le cadre du processus euro-méditerranéen (dit de Barcelone) et le frétillant président français, de son coté, estime que ce pays est « un partenaire stratégique dans le cadre du projet d’Union méditerranéenne » auquel travaille Nicolas Sarkozi.


Quoiqu’il en soit de la déroutante politique extérieure de l’Union européenne, il demeure qu’un demi-milliard de francs a été versé à la curieuse ONG de Seif el Islam Kadhafi en règlement de cette sordide affair. D’où sort cet argent? Est-il financé en partie par l’aide internationale? Quelles assurances avons-nous que le fameux milliard que le peuple suisse a accordé en 2006 aux pays de l’Est sera destiné au développement économique de ces pays et non au financement du terrorisme?


Personne ne semble s'en soucier!

18:19 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.