16 août 2007

L’UDC, le parti de tous les Suisses

Les 3 listes « UDC-International » déposées à Zurich, Schaffhouse et Genève ont surpris plus d’un chroniqueur. D’autant plus que la presse s’échine à nous faire croire que les Suisses de l’étranger votent majoritairement à gauche, s’appuyant sur un sondage qui date de 2003. Les expatriés sondés étaient alors favorables à l’adhésion à l’UE, à l’ONU et à l’EEE.


L’UDC pense le contraire ! C’est pourquoi depuis 1992 elle accorde une attention particulière à nos compatriotes émigrés pour qu’ils participent toujours plus activement à la politique nationale. Au sein du parti, une section leur est réservée, au même titre de les sections cantonales. Les responsables du parti s’engagent également pour les rencontrer aux quatre coins du monde. C’est un effort conséquent et à leurs frais. A Genève, André Reymond s’est particulièrement investi durant la législature qui s’achève : Chine, Corée, USA, Canada, Tchéquie, Allemagne, Maroc, France, etc. autant de destinations, autant de rencontres qui ont permis à notre président, comme à d’autres élus nationaux UDC, de rencontrer et d’entendre cette fameuse Cinquième Suisse.


La plupart des Suisses de l’étranger rencontrés partagent bien souvent le même point du vue que l’UDC. La Suisse les désespère par le laxisme ambiant plutôt qu’elle ne les séduit par sa tolérance et son humanisme béat. Il est vrai que peu de pays dans lesquels ils vivent acceptent de la part des étrangers ce que la Suisse autorise à ses résidants. Ne sont-ils pas aux premières loges pour faire ce constat ?

 

En cette fin de semaine, le Congrès des Suisses de l’étranger se réunira cette année à Genève. L’UDC tiendra un stand avec enthousiasme et avec aussi une certaine fierté pour le travail accompli. Elle compte bien provoquer un intérêt croissant auprès des 700'000 Suisses qui, comme nous, aiment la Suisse.

21:49 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.