12 septembre 2007

Francis Matthey sur ces ergots !

Ce 11 septembre, la commission fédérale des étrangers (CFE), par la voix de Francis Matthey, s’inquiète de la multiplication des dérapages, des affiches et des déclarations contre les étrangers à l’approche des élections du 21 octobre.

 

Fort bien ! Au fond, l’ancien candidat socialiste au Conseil fédéral est payé pour être inquiet lorsque l’on montre du doigt ces mauvais étrangers qui se conduisent comme des criminels. Ce devrait être un échec pour la CFE. Eh bien non ! Selon une dépêche de swissinfo.com, le président de la CFE ne mâche pas ses mots : Nous devons veiller à ce que l’actuel climat délétère », qui règne à l’égard des étrangers, ne mettent pas en cause « l’attrait, le rayonnement et même la dignité de notre pays ».

 

Cette courageuse déclaration mérite tout de même que l’on se penche avec attention sur les propos du Francis Matthey ! L’actuel climat délétère s’est installé à la suite des délits sexuels qui sont commis par des jeunes en Suisse près d'un jour sur quatre. Les viols de fillettes à Rhäzuns, à Steffisburg et l’affaire de Zurich doivent avoir des conséquences. C’est pourquoi l’UDC a lancé son initiative pour renvoyer les criminels étrangers.

 

Quand avons-nous entendu M. Matthey intervenir pour condamner ces criminels étrangers ? N’aurait-il pas été entendu, lui le président, au sein de la communauté étrangère ? S’est-il apitoyé sur ces jeunes victimes de la barbarie ? A-t-il eu des mots de réconfort pour les parents, lui, l’homme politique qui s’estimait capable de siéger au Conseil Fédéral ? L’actuel climat délétère est, il est vrai, une triste réalité dont M. Matthey est l’un des responsables, lui et tous ces amis sectaires qui préfèrent les étrangers, mêmes criminels, à leurs victimes dont ils ne se soucient pas plus que de leurs vieille paires de chaussettes !

 

Alors l’affiche UDC tant décriée, avec le mouton noir que l’on renvoie chez lui après qu’il eu commis son crime, devient véritablement l’oriflamme pour toute une population trahie depuis des années par ces institutions officielles, subventionnées, adeptes du grand brassage et dirigées par un personnel gauchiste qui se moque bien des petits et grands drames que vivent quotidiennement les Suisses comme les étrangers.

Il y aura un avant et un après 21 octobre 2007!

 

 

02:04 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.