15 octobre 2007

tsr : Un téléjournal très pratiquant !

 

On savait que le PDC avait placé ses fidèles au sein de Léman Bleu. On sait aujourd’hui que ce même parti a ses entrées au téléjournal de la tsr. Pour preuve, l’annonce faite non pas à Marie mais aux téléspectateurs romands, samedi 13 octobre, de la brillante réussite de la manifestation PDC à Berne. Selon les cléricaux journalistes, 10'000 personnes ont fêté ce parti dans la joie et la bonne humeur, sans casseur. Pensez donc ! Autant que l’UDC, la semaine dernière. Sans compter les casseurs, évidemment.

 

Curieusement, aujourd’hui, ni La Tribune de Genève, ni Le Temps n’ont consacré d’articles à ce grand rendez-vous centriste. Il faut lire une dépêche de l’ats pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé, ce fameux samedi, devant le Palais fédéral. Il y avait quelques centaines de personnes (!) pour écouter les patrons de la démocratie chrétienne, puis ils furent 5'000 pour écouter le concert rock qui suivait la partie officielle. Vous allez me dire que je suis mauvaise langue et que ces bataillons frais de sympathisants étaient arrivés en retard au rendez-vous du Gotha du centrisme helvétique.

 

Que nenni ! Sitôt les discours terminés, les organisateurs du concert ont annoncé que le chanteur Gölä, malade, serait remplacé par le chansonnier-rocker fribourgeois Gustav, alias Pascal Vonlanthen. Selon la police municipale bernoise, 3’000 personnes parmi les 5’000 présentes sont parties. Ce qui signifie que 3'000 au minimum étaient venues pour ce chanteur et non pour les beaux yeux de Doris Leuthard. Reste quelques centaines de curieux pour Gustav.

 

Ce qui n’a pas empêché la Conseillère fédérale PDC de déclarer avoir "honte" des images d'émeutes : «La violence, qu'elle vienne de droite ou de gauche, n'est pas tolérable, le PDC montre qu'une manifestation pacifique est possible». Une manifestation ? N’exagérons rien ! Une coïncidence, tout au plus ? A ce train, dans quatre ans le PDC appellera au secours les casseurs, histoire d’avoir un peu de monde à sa manifestation...

 

Pendant ce temps, les chômeurs pouvaient obtenir sur la Place fédérale des informations sur le programme de parrainage mis sur pied pour les aider à trouver du travail. Une centaine de personnalités a offert son soutien. Environ 70 candidats ont montré leur intérêt.

 

Fort de cette belle expérience de désinformation, ce soir, 16 octobre, le téléjournal s’est contenté d’annoncer très discrètement les 200'000 signatures récoltées en 3 mois par l’UDC pour son initiative pour le renvoi des criminels étrangers. Ce qui pourtant, dans l’histoire de la démocratie ne s’est jamais vu! (voir le communiqué de presse de l’UDC).

 

Vivement dimanche !

 

21:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.