04 novembre 2007

Et la femme au foyer ?

Bérangère Miffon, nouvelle secrétaire adjointe du parti radical genevois, défend avec fougue l’initiative lancée par son parti et demandant un accueil continu des élèves de 7h30 à 18h (La Tribune de Genève du 30 octobre). Pour ce faire, elle utilise l’image de la femme contemporaine s’épanouissant forcément dans son travail et se moque au passage de la femme au foyer: «Monsieur travaille, Madame cuisine».

 

Que la femme travaille et participe à la vie publique, rien de plus normal. Mais que l’on fasse de cet aspect de l’existence un idéal social pour la femme mariée, voilà qui est douteux et conduit inéluctablement l’Etat à prendre en charge durant cinq jours ouvrables ces nouvelles pupilles pendant que «Monsieur et Madame travaillent».

11:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien entendu. Car l'objectif de l'Etat Socialo-radical est de mettre la main le plus vite et le plus longtemps possible sur les enfants. La famille restant un lieu "d'opposition" à la toute-puissance de l'Etat, il faut la supprimer. En attendant, encourageons les parents à ne pas s'occuper de leurs gosses...

Écrit par : Niolu | 12 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.