08 novembre 2007

Soirée des parents d'élèves au CO du Foron

Comment se faire une idée de l’enseignement obligatoire genevois? Il suffit de participer à une soirée des parents. Au menu de ce soir : le Collège du Foron et sa joyeuse désorganisation qui laissent les parents parqués devant les salles attribuées à plusieurs maîtres enseignants en même temps. C’est toujours mieux qu’à l’ECG Jean Piaget où, l’année dernière, lors de la soirée des parents des premières années, ces derniers ont attendu en vain le maître de classe...

 

Mais revenons au CO du Foron. Après l’introduction de la maîtresse de classe, les parents posent des questions.

 

- Quelles sont les objectifs que doivent atteindre les élèves en 8e année, considérant que les notes attribuées restent largement du domaine de l’appréciation de l’enseignant ?

- Comment se fait-il que certains enseignants n’ont toujours pas fait connaître les notes aux élèves ? Ces derniers (et leurs parents) sont incapables d’apprécier leurs performances dans la branche enseignée ?

- Pourquoi, en mathématique, l’enseignant n’utilise-t-il pas le manuel officiel ?

 

Autant de questions, autant de réponses confuses. La palme revient au manuel de mathématique, que les maîtres enseignants n’utilisent plus depuis des années, qui reste malgré tout le manuel officiel et, si nous avons bien compris deux des enseignants interrogés, sera encore le manuel officiel pour quelques années à venir. L'explication donnée laissera plus d’un parent perplexe : il est d’un niveau trop élevé pour les élèves genevois. Ce même manuel est pourtant utilisé dans toutes les écoles publiques romandes !

23:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ayant effectué mon CO au Cycle du Renard et constatant que rien n'a changé et que c'est toujours le "foutoir" j'ai décidé de mettre mes enfants dans l'enseingement français. Mon fils a passé brillament un bac scientifique et il est maintenant en 2ème année de l'EPFL.
Aussi, je ne comprends pas que vous n'ayiez pas mis vos enfants dans l'enseignemen français. Je vous signale que Florimont qui affiche un très haut taux de réussite emploie des profs français mais encaisse des écolages suisses ! (à noter que les élèves passent leur bac à Saint-Julien avec les autres écoles françaises !)
Un conseil - sortez vos gamins de ce foutoir !
Bien à vous, un UDC de France.

Écrit par : Suisse (frontalier par obligation) | 09 novembre 2007

Ouais... la valeur du bac français me laisse plutôt perplexe. Bientôt tous les français en auront un! Automatique et gratuit, comme la Sécu!
Pour les places de parking, je vous conseille le vélo, c'est bien plus pratique!

Écrit par : Riro | 09 novembre 2007

Riro !
Alors vous on peut dire que vous n'y connaissez rien de rien ! Vous confondez tout ! vous confondez bac général, bac prof, bac technique !
C'est à dire , CFC, matu professionnelle, matu commerciale, matu des collèges !!!!!! Dites-moi pourquoi les gens qui peuvent, mettent leurs gamins au Rosey, à Florimont, etc. etc. je vous signale que Florimont fait passer le bac à Saint-Julien en Genevois ! vous devriez mieux vous renseigner et vous verriez qu^à l'Uni de Genève comme à l'EPFL il y a plus de bac français que de matus ! De toute évidence, vous, vous n'avez ni l'un ni l'autre. (mais peut-être le certif du CO section "pratique"!
Pour la petite histoire, mon fils a eu un bac ES français et en 3ème année HEC à Genève !

Écrit par : Suisse frontalier | 09 novembre 2007

www.Ecolier.ch : Ce site a pour vocation de mettre en relation les parents qui ont des enfants en période de scolarité, afin de s'entraider et de partager des expériences. Ecolier.ch offre des forums de discussions, des liens utiles, ainsi qu'une plateforme de petites annonces dont le thème se rapporte toujours aux enfants et à la famille. Inscrivez-vous vite, c'est gratuit !

Écrit par : Ecolier.ch | 11 novembre 2007

Les matu n'ont rien à envier aux bac français ou d'ailleurs. La question est savoir si le CO offre un bon enseignement. Il y a quelques mois de cela M6 avait diffusé un reportage sur l'excellente intégration des élèves de diverses nationalités ou milleux sociaux au CO Renard. Preuve que le CO peut-être cité en exemple! Et entre nous, il y a probalement plus de bac français à l'EPFL et à l'Uni de Genève, car nos voisins français sont plus nombreux et disposent de collèges français à l'étranger.

Écrit par : Riro | 12 novembre 2007

Riro,
Vous savez comme moi, qu'un gamin qui ne suit pas est laissé pour compte... il n'y a pas un prof. capable d'appeler les parents si un gamin ne vient pas à l'école ! la répression pour l'absentéisme est nulle !!!! croyez-moi, j'étais au Cycle, j'ai des amis qui ont voulu laisser leurs gosses au cycle et on a vu les résultats ! C'est le système genevois qui est pourri ! Avec les profs les mieux payés au monde ! c'est tout simplement scandaleux !!!! Il n'y a que ceux qui peuvent réussir à rentrer à "Calvin" (souvent issus du même milieu) qui s'en sortent bien ! Nos enfants suisses ne sont pas plus cons que les autres, c'est le système qui est en faillite !!!!! Quelle horreur ! il faudrait donner des devoirs à ces pauvres enfants ! et en plus il faudrait les noter ! vous n'y pensez-pas ! Il n'y a qu'à voir les notes inscrites par les profs "c'est jongé de fautes d'hortographe". J'ai un ami qui a dû se saigner pour pouvoir mettre sa fille en école privée ! c'est honteux !

Écrit par : Suisse frontalier | 15 novembre 2007

Dans certains cycles le professeur qui renvoi un élève est dans l'obligation d'avertir ses parents par téléphone le jour même, alors n'écrivez pas que vos pauvres enfants sont laissés à l'abandon. Concernant l'absentéisme, je pense que c'est d'abord l'affaire des parents et non pas des profs, tout comme le comportement individuel. On ne vas quand même pas demander aux enseignants de venir réveiller leurs élèves, de les acompagner à l'école et de leur apprendre la politesse à 14 ans tout de même! Ca c'est le boulot des parents!
Les profs sont bien payés, mais n'oublions pas qu'il s'agit d'universitaires. Ce n'est pas pour autant qu'ils gagnent le même salaire que le patron des SIG!
Ce que je pense c'est qu'il a certes des améliorations à faire au niveau du CO, comme par exemple une harmonisation des modes de fonctionnement, mais que le système n'est de loin pas en faillite. Je pensque que chaqu'un doit prendre ses responsabilités, surtout certains parents.

Écrit par : Riro | 15 novembre 2007

Riro,
Précisément, la France dispose de nombreux lycées à l'étranger, et pour votre information lorsque les diplomates ou autres expat suisses romands sont envoyés à l'étranger ils n'ont d'autres choix que de mettre leur progéniture dans ces excellents lycées. Alors, vous comprenez mieux maintenant, pourquoi les divers lycées de France voisine sont squattés par les genevois ! En effet, pourquoi payer 2.000 francs par moi Florimont, Collège du Léman, etc.. etc.. alors que le même enseignement est donné dans le Lycée Intenational de Ferney 3ème meilleur llycée de France, et qu'en plus il est gratuit ! Quant aux CO du Renard, je crois que c'est simple, ce sont nos enfants qui doivent s'adapter aux autres... j'aimerai bien savoir quel est le taux de réuissite pour l'enrée au Collège ? et combien parmi ces enfants réuississent un matu ? Car, il faut savoir que de nos jours il faut se battre et nos enfants doivent pouvoir se battre à armes égales avec les autres et pouvoir avoir des profs capables de les emmener très haut ! Nos enfants ne sont pas plus idiots que les autres.... et il y a bien des parents qui méritent des coups de pieds aux fesses... Un prof doit être en mesure d'appeler les parents dans la matinée si l'élève n'est pas en classe !!!!!! il me semb le qu'ils sont assez payés pour pouvoir prendre un téléphone et appeler les parents !!!! Cela se passe comme cela au Juve.

Écrit par : Suisse frontalier | 16 novembre 2007

A vous lire, j'ai l'impression que l'éducation publique française est le must du must! Lors des manifs anti-CPE, je pense pas que vous auriez tenu le même discour... Plus sérieusement, je vois que nous sommes d'accord pour dire que les situations problèmatiques dans les collèges sont principalement dûes au laxisme de certains parents. C'est déjà un début. Je vois également que vous êtes partisant pour le "chacun pour soit", on doit se battre pour avoir le meilleur établissement pour nos enfants, quitte à laisser les autres dans des ghettos. Je pose alors la question: que deviendront les élèves issus des établissement les moins bien classées? Des délinquants? Des dealers? mendiants? Ne faut-il pas plutôt créer une école pour tous? Et y mettre les moyens? Les profs ne sont pas sur-payés. Je pense que les profs genevois font bien leur job, et si plus de parents les respectaient, les élèves en feraient de même!

Écrit par : Riro | 19 novembre 2007

le CPE n'a rien à voir avec l'éducation ! cela à voir avec le contrat de travail ! les professeurs à Genève, sont les mieux payés au monde ! ils pourraient au moins s'exprimer correctement ! De plus, à voir les nouvelles du jour, nous apprenons que nos cycles d'orientation sont plein d'amiante ! voilà qui est génial pour nos gosses ! j'ai une amie qui a sa fille de 19 ans qui a eu son bac l'année dernière à la Présentation de Marie (saint-Julien en genevois) qui a passé brillament sa première année en Droit à l'Uni de Fribourg) .. alors pourquoi soutenir les profs à Genève alors qu'ils ne font pas leur boulot correctement ! Comme déjà dit ce n'est pas la faute des élèves mais du système. Je vous signale que Genève est le canton de Suisse qui a le plus grand pourcentage d'élèves dans le privé ! alors pourqoi le privé de serait-il donné qu'âux riches ! Précisément pour ceux qui n'ont pas les moyens de mettre leurs enfants dans le privé à Genève, je leur conseille de les mettre en France. Ecolage 200 euros par mois !

Écrit par : Suisse frontalier | 20 novembre 2007

Les profs genevois ne sont pas plus mauvais que les autres! Ils sont payé en fonction de leur formation (universitaire), de leur fonction et du coût de la vie (élevé à Genève). Concernant l'amimante, il y en a également dans les bâtiments privés! Sauf qu'une école privée bourrée d'amiante se cacherait bien de le dire pour des raisons de mauvaise publicité! Vous proposez de mettre les élèves genevois dans les collèges de France voisine, mais saviez vous que la plupart des profs de français des CO genevois sont de nationalité française? Apparement non...

Écrit par : Riro | 21 novembre 2007

Les profs français sont dans les écoles privées. Car, jusqu'à avant les accords bilatéraux il fallait habiter le canton de Genève et avoir un diplôme Genevois ! (pas Suisse, mais genevois !) en effet, les diplômes d'enseignants ne sont pas valables d'un canton à l'autre !

Écrit par : Suisse frontalier | 21 novembre 2007

Dans ce cas vous serez content de savoir que l'actuelle école des des profs (IFMES) va être remplacée par une haute école de pédagogie romande. L'affaire sera réglée! Mais si je vous comprends bien, vous en avez plus contre les gens qui forment les profs et leur dictent la pédagogie à suivre au CO qu'aux profs.

Écrit par : Riro | 22 novembre 2007

Riro,
Il était temps que les diplômes soient reconnus, au moins entre cantons romands ! je vous signale que la Suisse reconnait les diplômes de l'UE mais il y a 250 professions qui ne sont pas renconnues entre les cantons ! Pour en revenir à l'école il faut de la discipline à tous les niveaux et bien sûr à commencer par la formation des profs ! Je connais personnellement un formateur de profs (à l'uni) qui a sonfils à Florimont ! celà veut tout dire ! En tous les cas il faut remettre de l'ordre car ce sont les enfants genevois qui en pâtissent !

Écrit par : Suisse frontalier | 22 novembre 2007

CC A TOUS MOI JE SUI DANS CE CYCLE ALOR VOILA IL ET TRO COOL ET YA PLEIN DE GENS COOL VOILA UN CONSEIL ALLER LA BA !!!
BISOUS

Écrit par : sab 1 go du cycle du foron | 22 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.