05 juin 2008

Libérez la police !

L’UDC veut mettre au rebus l’actuelle pratique d’engagement du service de recrutement de la police et du personnel de prison (PL 10274 et 10275). L’UDC refuse l’idée saugrenue qui consiste à ouvrir la profession aux étrangers bénéficiant d’un permis C, à l’exception des personnes qui se sont engagées dans un processus de naturalisation.

 

Refuser une mauvaise solution ne suffit pas ! La difficulté de recrutement est bien réelle. Il manque 200 personnes pour que les effectifs de la police soient complets. Alors pourquoi empêcher les Suisses qui ont dépassé la trentaine, qui sont en bonne santé et capables de suivre l’école de police, d’y accéder ? D’où la proposition de l’UDC de repousser l’âge d’entrée à 50 ans.

 

Cette ouverture a déjà été appliquée dans de nombreux pays. La France  a fixé l’âge d’entrée dans la police nationale à 45 ans et la police de Los Angeles n’a carrément pas d’âge d’entrée. Sans aller jusqu’à laisser les pépés flingueurs mettre au revers de leur veston une étoile de sheriff, la proposition UDC se veut raisonnable et attractive pour quelques vocations tardives.

 

Le projet est inscrit à l’ordre du jour du Grand Conseil.

18:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je pense qu'effectivement ouvrir la police à des candidat plus agés et ayant de l'expérience dans d'autres domaines apportera une ouverture bienvenue dans ce monde si cloitré que semble être la police.

Écrit par : Dji | 05 juin 2008

Tiens pour une fois je suis d'accord avec Dji,

Effectivement ouvrir la porte a gens ayant des experiences de vie plus larges et variées ne peut qu'être benefique.

AF

PS: Du coup je pourrait m'engager pour aller matraquer des squatouzes... maaais non je plaisante.

Écrit par : Alain Fernal | 05 juin 2008

Mais oui !..... si à 50 ans ils sont capables de travailler une nuit complète de 1900 à 0600 (minimum sans dormir ou s'allonger; ceci sans intervention tardive prolongeant la nuit jusqu'à 1000 voir midi) ceci chaque 6 jours; s'ils peuvent courir après des cambrioleurs dans les rues ou en montant 5 étages par les escaliers..........bien sûr ! S'il sont d'accord d'être repris sur leurs congés / vacances (exemple Euro-08) c'est une excellente idée........
Je propose même d'aller demander aux EMS pour trouver des candidats !!!!!!!!
(Je constate que ceux qui lancent de telles idées n'ont absolument aucune idée du travail d'un policier................) ! A Genève ce n'est pas une police de campagne ou rurale !!!!!!

Écrit par : coucou | 05 juin 2008

1 mensonge qui doit être éliminé est celui qui consiste à dire qu'il y aura des heures supplémentaires à faire...aujourd'hui, vu le sous-effectif il y en a c'est vrai, mais si le nombre de policiers augmente, alors les heures supplémentaires diminueront.

Il y a bien de postes de fonctionnaires, qui ne nécessitent pas de courir derrière les malfrats...
J'étais exténué en effectuant le test de Macolin...mais le test d'orthographe, sans aucune faute...
10 langues, comptabilité, informatique, mais gros fumeur...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06 juin 2008

coucou,

(je pense que ça a du te prendre 15mn de tapper ton texte avec deux doigts ;-) )

Je pense que tout le monde s'entendra pour dire qu'à la police, il doit y avoir des forces vives / d'élites pour courser les voleurs, mais qu'il reste de la place pour du travail moins physique ... je sais pas moi, il y a de l'administratif à faire et la police d'enquête se prête bien à l'emploi d'une personne posée, patiente et qui réfléchit avant d'agir ... bref, quelqu'un d'expérience ! Pas un jeune loup fougueux !

Écrit par : Dji | 06 juin 2008

Les commentaires sont fermés.