14 juillet 2008

Qui tiendra le gouvernail ?

Le patron, c’est moi ! Dans toute union, il y en a toujours un qui prend l’ascendant sur l’autre. Dès le début ou à la longue. Il en sera de même pour le futur parti radical-libéral qui prépare actuellement ses noces en terre genevoise: qui tiendra le gouvernail du futur parti de centre-droite ?

C’est une question que se pose bien évidemment l’UDC. Elle a joué cartes sur table et s’est montrée un partenaire loyal lorsqu’il s’est agi de travailler avec un ou des partis de l’Entente. Or, à droite, des libéraux aux PDC, on constate aisément que l’envie de fréquenter l’UDC diminue au fur et à mesure que l’on se rapproche des démocrates-chrétiens. Qu’en sera-t-il après consommation du mariage entre radicaux et libéraux ? Qui mènera la barque, voire la galère ?  

Selon la Tribune de ce jour, le président des radicaux veut forcer l’allure et fusionner les deux partis pour les prochaines élections de 2009. La donne n’en a pas pour autant changé : pour conserver un Parlement à droite, l’on connait la formule qui n’a rien de magique. Il n’est pas besoin non plus de magie pour faire basculer l’Exécutif à droite.  

Les libéraux ont dénoncé récemment l’Entente comme une machine à perdre. Espérons que l’amour ne les rendent pas aveugle !

20:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Or, à droite, des libéraux au PDC, on constate aisément que l’envie de fréquenter l’UDC diminue au fur et à mesure que l’on se rapproche des démocrates-chrétiens."

Le propre des politiciens, ne doit-il pas être le souci permanent du bien-être de ses concitoyens ?

Pour le moment, c'est PDC + PRD + Libéraux contre l'UDC...pourtant les membres et électeurs UDC, font partie du peuple suisse et genevois...aussi...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 14 juillet 2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Bertinat,

les Radicaux cherchent simplement la bipolarisation de la politique...

Seul moyen pour leur parti de survivre à leur manque d'idées politiques innovantes qui répondraient aux attentes des citoyens.

C'est dommage de voir ce grand parti, s'effriter peu à peu au point de faire des alliances à tout va...

En attendant, ils remettent la machine à perdre en route, une fois de plus.

Lorsque les élécteurs radicaux auront compris que leur parti fait tout pour perdre, ils réagiront peut être.

De nouveaux adhérents pour l'UDC ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 14 juillet 2008

Monsieur le Député BERTINAT, il est intéressant de se questionner sur le devenir du pdc-liberal, mais certes il y a toujours un chef, mais que vaux le meilleur commandeur SANS PROGRAMME POLITIQUE VALABLE, ET APPLICABLE...
IL NE VAUT QUE TRIPPETES !!

Le Comité ALERTE vous a fait parvenir un mail ce matin même que vous avez lu...et nous attendons toujours votre position claire sur le sujet des personnes agées et ou diminuées de notre Canton...
Allez vous vous prononcez ou nous faire croire comme les autres que vous êtes en vacances...

merci d'avance pour votre franchise...

Écrit par : Comité ALERTE | 14 juillet 2008

Voilà l'UDC genevoise revenue dans son meilleur rôle: celui qui consiste à dénigrer ceux dont on prétend se faire des alliés. Preuve de plus de la bonne foi d'un parti qui n'a, jusqu'ici, RIEN apporté ni à la Suisse, ni à Genève. Et qui aujourd'hui se lézarde parce qu'il n'est plus même capable de dire s'il est pour ou contre les relations bilatérales entre la Suisse et l'Europe.
Je vous le demande: à quoi donc sert l'UDC, pas fichue de dire clairement "OUI" ou "NON" au principal enjeu de l'année à venir? Depuis que Blocher s'est fait décapiter, l'UDC n'a plus de cerveau. Et encore moins de programme.

Écrit par : Philippe Durand | 15 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.