04 septembre 2008

L’économie est bonne fille

Entre 400 et 700 millions de francs ! C’est le pactole non budgétisé que devrait empocher l’Etat durant l’exercice 2008. Autre bonne nouvelle : la dette devrait diminuer, toujours selon la projection du Conseil d’Etat, d’un bon milliard pour se stabiliser en fin d’année à 11,3 milliards.

Les services de M. Hiller nous ont présenté ces excellents résultats sur la base d’un budget révisé. En tenant compte de chiffres difficilement estimable en décembre 2007 (qui augmentent les charges de 250 millions de francs), l’Etat espère boucler les comptes 2008 avec un boni de 200 millions. Il le sera sans doute avec une marge encore supérieure. Merci à l’économie privée !

Parce que coté économie publique, c’est moins sexy ! Dans son discours de St-Pierre, le gouvernement nouvellement élu a promis de sortir Genève de la spirale des déficits. Pour réaliser cette audacieuse promesse (il faut de l’audace pour se contenter de maîtriser les dépenses lorsque l’on a une dette de 17 milliards) il pose comme principe : « Renoncer pour innover ». Selon le chiffrage effectué à la mi-2007, le total des économies revenant aux deux plans de mesures avoisinera les 200 millions de francs d’ici à la fin 2010 (voir la réponse complète du Conseil d’Etat à la motion UDC M 1634-B).

Fort de ces bons résultats, à défaut de ses bons résultats, le Conseil d’Etat s’apprête à relever le plafond de la croissance des charges à 2%. Ainsi, il indexera les salaires (35 millions), introduira un 13e salaire (qui va coûter, toute dépense comprise, 80 millions) et augmentera les investissements pour atteindre 600 millions de francs nets.

L’économie bonne fille ? Et l’Etat bon mec !

17:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Merci à l’économie privée !"

Etat VS Privé ? Encore une bonne vieille privatisation de la pensée ?
Vous me faites penser aux enfants qui n'arrivent pas à distinguer le privé du public. Peut être bien que vous n'avez pas compris, en fait cela dépend de vous, mais à ce niveau je n'oserais me prononcer, car j'ai vu quelques-uns de vos moutons (blancs, tous blancs) égarés hors de votre champ. Faudrait penser à les récupérer, non ? Ils ne sauront pas comment rentrer, les pauvres, vont encore se faire avaler par l'Etat...

"L’économie bonne fille ? Et l’Etat bon mec !"
Le créateur de différences --- je ne puis m'empêcher de penser que vous vous adressez à une bande de rétrogrades, pour qui l'humour ne fait pas rire ;)
Encore! Encore! Encore! (et aussi: des affiches avec des moutons, on les aimait bien Vos petits moutons, rien que des animaux tout propres, et disposant de caractère)

Allez, faites nous La faveur, retournez dans le champ récupérer les moutons égarés, et n'oubliez pas de les compter et de nous faire un compte rendu insipide, vous êtes pro en la matière :)

Courage!

Écrit par : Bengali | 09 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.