03 avril 2009

Affiche à Stauffer : le Conseil d’Etat croit esquiver, il ne fait que baisser la garde

Une nouvelle fois, les Stauffériens provoquent la polémique et font frissonner les bons bourgeois, qu’ils soient de gauche ou de droite. En cause, leur affiche de campagne pour le 17 mai, affiche qui présente Charles Beer coiffé d’un bonnet d’âne.

Le Conseil d’Etat est intervenu ce jour en début de séance plénière du Grand Conseil. Il a choisi la voie du léger mépris, du petit scandale qui ne l’atteint pas, de l’ignominie de la démarche qu’il convient simplement de condamner. Il a annoncé qu’il n’interdira pas les affiches et que Charles Beer ne portera pas plainte. Et les députés d’applaudir debout, saisi sur le moment par la mâle réponse de l’exécutif : le beau combat que voilà, gagné aux points à défaut d’avoir été gagné aux poings !

L’idée de faire porter le chapeau au patron du département de l’instruction publique, ou plus exactement le bonnet, pourrait être plaisante – la provocation n’est pas pour me déplaire – et si elle n’était pas gravement attentatoire à la fonction même qu’exerce Charles Beer. Aussi, la molle déclaration du Conseil d’Etat me consterne. Sa décision de n’accorder que peu d’importance à cette nouvelle provocation est dommageable pour l’image du Conseiller d’Etat en charge du DIP, elle affaiblit l’importance de son rôle et par conséquence elle amoindrit son autorité. Il ne faudra pas que Charles Beer se plaigne quand il entendra les élèves l’accueillir en rigolant ou lorsqu’il découvrira son portrait muni de belles oreilles d’âne sur les murs des préaux des écoles.

Dans cette petite affaire, il n’y a pas que Stauffer à mettre au coin.

18:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je n'aime pas M. STAUFFER, mais juste pour votre information, car je ne sais pas si vous êtes souvent à Genève M. BERTINAT, mais depuis de nombreux mois se sont les parents qui accueillent M. BEER en rigolant ... alors que les profs eux se plaignent ouvertement de sa gestion du DIP.

Et l'UDC qui ose de plaindre d'une affiche provocante .. on aura tout entendu ..

Minet, habitant Genève.

Écrit par : Minet | 03 avril 2009

Vous êtes plutôt décalé sur ces remarques!

Après les moutons et le corbeaux je ne suis vraiement pas certain de la "bertinence" de vos propos.

Mais il est vrai que our quelqu'u qi soutien Mgr Williamson Stauffer ne peut qu'être iconauclaste!

Pour le reste l'UDC n'est pas crédible puisqu'elle est capable de se lever pour applaudir avec le reste d'un Gd Conseil à majorité bobobourgeoise.

Écrit par : Mr Q. | 03 avril 2009

Contrairement à vous je pense que l'idée de reprendre le terme "âne" de la Tribune de Genève publié au lendemain de PISA est plutôt bonne.

Malheureusement M. Staufer, une fois de plus, confond la forme et le fond ce qui conduit à des dérapages.

Que Staufer se trompe une fois de plus n'a rien de très étonnant. Ce qui est dommage c'est qu'il entraîne dans son sillage un parti politique qui non seulement a sa raison d'être mais, en plus, qui est nécessaire à Genève.

A revoir cette affiche j'ai l'impression que son auteur (et non hauteur) est lui-même pris dans une course à la carotte! Son empressement lui a fait oublier que c'est le lapin qui en est amateur et non l'âne, sauf dans le cas des boeufs-carottes!

D'ici à ce qu'il se trouve l'acteur de la fable du lièvre et de la tortue.......

Écrit par : Kevin | 04 avril 2009

Je me demande si ce n'est pas Blondesen qui a conseillé Stauffer! A moins que Stauffer ne soit l'avatar réel de Blondesen?

Cherchez la carotte vous finirez bien par trouver le bâton!

Écrit par : Victor | 04 avril 2009

Ne devriez-vous pas dire "L'affiche DE Stauffer"?

Peut-être vous êtes déjà pollué par les effets de l'enseignement du français rénové?

Le dégât le plus important porté à l'enseignement à Genève n'est-il pas le fait d'une bourgeoise qui a détruit tout le système?

Écrit par : Jin-Li | 04 avril 2009

pouf! pouf! qui est l'imbécile qui essaie de se faire passer pour Victor ?
Le petit Schmock, de nouveau ?
Il n'a de toute évidence pas les yeux en face des trous, en tous cas !

:o)

Écrit par : Blondesen | 04 avril 2009

On ne vous suit plus dans vos zigzags.
Vous faites des campagnes choquantes et vous vous plaigniez de celles du MCG.
Vous dites défendre les places de travail et la croissance et votre groupe en Ville vote contre l'extension de l'OMC.
Vous deviez vous mariez avec le MCG et vous le battez à froid publiquement sur cet espace.
Vous me donnez le tournis.
SB

Écrit par : Bussard | 04 avril 2009

Une chose est sûre, c'est qu'enfin M. Stauffer reconnaît que les frontaliers sont mieux formés ! Et il serait bien que les membres du MCG prennent des cours de français, car leurs titres ainsi que leurs textes sont parsemés de fautes d'orthographe ! Il va falloir revoir sérieusement la règle des p.p. et des infinitifs ! A savoir "vendre ou vendu" !

Écrit par : Café | 04 avril 2009

C'est bien de faire la différence entre Stauffer et le MCG! En ces temps de manigances, l'UDC ne doit pas succomber aux sirènes: reprendre l'électorat mcg, oui, mais de grâce, dépouillez la liste pour les prochaines élections d'électrons perdus car qui croit additionner, en fait soustrait, parfois!

Faire liste commune avec n'importe quoi sous prétexte que ça augmenterait la force de votr eparti, serait bien moche... Les électeurs UDC ne sont pas dupes, vous non plus d'ailleurs. Faire illusion ne dure qu'un temps...

Votre article vient à point. Vous avez bien raison de décrier ce style personnel, proche de l'onanisme. Pour ce qu'il est du bonnet d'âne, que Charles Beer ne dépose pas plainte, ça n'est pas le problème; en revanche, il ne faut pas qu'il en tire une certaine gloire, après une petite victimisation. Car son incompétence et sa malhonnêteté sont légion.

Poursuivez dans cette voie, M. Bertinat, et vous gagnerez la prochaine échéance!

Écrit par : marc-aurèle | 04 avril 2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Bertinat,

je vous rejoins, que le bilan de M. Beer ne soit pas une éloge à la réussite scolaire, qu'on l'apprécie ou non, il n'en reste pas moins que l'on ne combat pas les gens, mais bien leurs idées.

Prouvant de fait, qu'à défaut d'avoir des idées, sauf celle de rouvrir les camps de concentration en plein Genève, ce triste monsieur venu d'un autre âge n'a aucune vision d'avenir pour Genève.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05 avril 2009

Je rajouterai suite aux deux opinions précédentes que je partage, que la visée perlocutrice du message n'a pas réussi, étant donné que la victimisation donne toujours un coup de pub! C'est un gâchis et la population ne mérite pas qu'on se moque d'elle une fois de plus, par un jeu de pervers.
Bien à vous.

Écrit par : Micheline | 06 avril 2009

Les commentaires sont fermés.