20 octobre 2009

La télévision doit soutenir nos otages !

logo-otages.jpgNotre bonne Tribune nous l’annonce tout de go : la récente demande du président du Conseil municipal de Vernier, M. Stéphane Valente, adressée à la Télévision suisse romande, d’afficher un décompte des jours de détention de nos otages en Libye a été sèchement refusée par le rédacteur en chef de l’Actualité à la TSR. Les raisons données par Monsieur Rappaz sont inacceptables : «Sur le dossier libyen, notre ligne de base est de nous en tenir aux faits, à l'actualité».

Elles sont inacceptables parce que chaque jour supplémentaire de détention est un fait.

Elles sont inacceptables parce que le sort des détenus suisses dépend non seulement des responsables politiques et du personnel diplomatique mais aussi de la solidarité de tout un peuple qui n’abandonne pas ses deux otages.

Elles sont inacceptables parce que cette affaire est d’actualité. Elle doit le rester, jour après jour. Et seuls les journalistes peuvent assurer ce geste au quotidien.

Elles sont intolérables si ces raisons sont dictées à la suite de l’engagement politique de M. Valente, conseiller municipal UDC. Rapelons qu'il s'est battu pour soutenir depuis les premiers jours de détention nos deux otages en Libye.

Doit-on rappeler que la TSR est une chaîne publique et que la réponse de M. Rappaz démontre le peu d’intérêt qu’il manifeste pour cette longue et douloureuse détention ? Les responsables de grandes chaînes étrangères, publiques ou privées, françaises, américaines, n’ont pas les états d’âme de M. Rappaz. Ils ont soutenu sans faiblir leurs otages au quotidien et avec eux, toutes les populations concernées par ces kidnappings politiques.

La campagne électorale pour le Grand Conseil est finie. C’est sans arrière pensée que je vous propose d’écrire à M. Rappaz pour lui demander de revenir sur sa décision. Je vous propose le texte suivant :

Monsieur le rédacteur en chef,

J'ai appris avec consternation votre décision de refuser la demande de M. Valente d’afficher chaque jour, lors du téléjournal, le nombre de jours de détention de nos deux otages en Libye.
Je vous demande instamment de revenir sur votre décision. Je pense qu’il est nécessaire que nos otages soient soutenus par tous les moyens dont nous disposons. La télévision publique peut faire ce geste quotidien de solidarité nationale. Il semble qu’il ne dépende que de votre bonne volonté.
J'espère vivement que vous prendrez ma demande en considération et que cette information, que je retrouverai chaque jour dans un petit coin de l’écran de télévision, témoignera de notre amitié aux otages, à leurs familles, à leurs amis.

Avec mes meilleures salutations.

Signature.


Marche à suivre:

1. Copiez ce texte dans votre mail !
2. Envoyez votre mail à l’adresse : bernard.rappaz@tsr.ch !
3. Adressez-moi votre mail en copie (eric.bertinat@bluewin.ch) pour que je puisse tenir à jour la liste de tous ceux qui veulent obtenir auprès du rédacteur en chef de la TSR ce petit geste de soutient lors de l’ouverture du téléjournal !
4. Diffusez à tous vos amis et vos connaissances ce texte accompagné des 3 points indiqués ci-dessus !


N’y a-t-il que le football, le hockey sur glace ou l’athlétisme qui puisse nous mobiliser ? La réponse est au bout de votre clavier et du clic de votre souris… D’avance merci.

22:15 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonsoir, M. Bertinat

En effet, il semble que le sort des otages Suisses ne soit pas aussi médiatique que dans le cas de Mme Ingrid Betancourt!

Il semble qu'il soit de régle de s'écraser devant Dieu Pognon et devant les tyrans!

Notre gouvernement (et malheureusement, nos églises...frôlant l'apostasie) nous montre l'exemple de part sa prise de position en ce qui concerne l'initiative contre les minarets. SURTOUT NE PAS PRENDRE DE RISQUES; NE PAS FROISSER LES DETENTEURS DE PETRO-DOLLARS NI LES PAYS ISLAMIQUES!

Bref: Notre gouvernement a-t'il des prix de gros sur la vaseline?

Nos otages sont-ils moins important parce qu'ils sont SUISSES?

Sommes-nous capables d'affirmer notre soutien envers nos concitoyens injustement séquestrés par un tyran de la pire espèce?

Nos médias sont-ils aussi indifférents face à cette situation injuste et dramatique par veulerie?

Bravo pour votre initiative et merci pour votre investissement pour cette juste cause, aux côtés de M. Stéphane Valente.


Bonne journée

Écrit par : Mireille LUISET | 21 octobre 2009

Ce qui est inacceptable c'est de penser qu'un décompte des jours de détention à la TSR va changer quelque chose...C'est la seule réponse que vous avez à cette sortie de crise ? Un seul décompte des jours de détention....c'est vraiment misérable....

Écrit par : Bonfanti | 21 octobre 2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Eric,

bonfanti, ce qui est inacceptable à mon sens se sont les interventions telles que les vôtres.

De fait, soutenir les deux familles, rappeler cette situation à chaque TJ avec un décompte des jours ne règlera pas une crise qui s'est installée depuis 459 jours... c'est sûr. D'ailleurs cette initiative n'a pas cette prétention.

Mais j'en viens à votre intervention : et vous ? vous proposez quoi ?

Toujours prompt pour critiquer toute initiative, mais jamais la moindre proposition, la moindre action... le genre je fais le plein chez Tamoil parce que de toute manière ça change rien... ne rien faire ne change rien... c'est une certitude.

Continuez à ne rien faire, vous le faites si bien :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 21 octobre 2009

Stéphane, l'agitation pour l'agitation ne change parfois pas grand chose non plus et peut même être contre-productive.
En dehors du soutien aux familles, qui n'est pas rien, je vous l'accorde, je ne suis pas certain que toute l'agitation déployée jusqu'à présent ait pu faire avancer la chose d'un iota. C'est peut-être même l'inverse.
Avant l'action, un peu de réflexion ne fait pas de mal. Un pow wow (incluant les personnes qui connaissent de près la Libye, Ziegler n'étant de loin pas le seul) sur le thème
"Comment faire pour les sortir de là ?"
"De quelles armes disposons-nous? "
"Quelle est l'attitude la plus pertinente ?" ne serait pas de trop... Avant d'accumuler les vaines actions plus ou moins spectaculaires qui, venant d'un autre que vous, me feraient penser qu'elles ont quelques arrières pensées politiques.

Écrit par : Philippe Souaille | 21 octobre 2009

Cher Stéphane,

Actuellement quel est le résultat concret de vos agissements ?

Nous avons un département des affaires étrangères laissons le travailler sereinement au lieu de réaliser des actions inefficaces et qui ne servent que ceux qui les mettent en place.

Je ne suis pas prompt à critiquer des initiatives du moment qu'elles servent DIRECTEMENT les otages......faire un décomptage à la télévision.....cela sert qui à part ceux qui l'ont proposé afin de se donner bonnes consciences d'avoir agit certes mais de manière inutile à mon humble avis de citoyen.

Ce n’est pas parce qu’on agit qu’on agit bien….il est bien souvent plus utile de laisser les professionnels de la diplomatie agir dans le long terme et pas pour faire un coup médiatique.

Meilleures salutations et au plaisir de vous lire.

Écrit par : Bonfanti | 21 octobre 2009

Mr Souaille,
Je lis vos billets régulièrement. Je ne suis pas toujours d'accord avec vous.
Vous citez dans votre réponse à Stéphane le nom de Ziegler.
S'il vous plaît arrêtez de nous bassiner avec Ziegler qui n'est rien d'autre
qu'une grande gueule et un bouffon. S'il prétend avoir ses entrées chez les
Khadafi, pourquoi n'a t'il pas agit pour sortir Calmy-Rey et Moutinot, ses
camarades socialistes de la m.....
Bien à vous

Écrit par : bidouille | 21 octobre 2009

Bidouille, vous ne devez pas me lire souvent si vous me pensez fan de Ziegler... Relisez le texte ci-dessus: j'y rappelle justement qu'il y a d'autres connaisseurs de la Libye à Genève et en Suisse.

Écrit par : Philippe Souaille | 21 octobre 2009

Si tout le monde faisait comme moi, la crise serait résolue depuis longtemps : il suffit de ne RIEN FAIRE. Et laisser braire les tortues…
PS On dirait que tous mes subordonnés se donnent rendez-vous sur ce blog. J'espère que ce n'est pas pendant les heures de travail!

Écrit par : mouduneux | 21 octobre 2009

Mr Souaille,
Vous avez raison, ma lecture et interprétation de votre texte n'a pas été parfaite. Veuillez excusez ma précipitation due à ma trop grande impulsivité.
Promis, je lirai mieux vos messages à l'avenir.
Bien à vous

Écrit par : bidouille | 21 octobre 2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Eric,

mes actions servent - elles à quelque chose... tout d'abord, même si je focalise l'attention des médias, je ne suis pas seul. Le mouvement de soutien est né ici même, avec Soli Pardo, Philippe Souaille, Blondesen, Hommelibre, et tant d'autres...

De plus, chaque action est réfléchie, voir concertée avec des personnalités diverses : du monde diplomatique, ambassadeurs notamment, des experts en relations internationales, doctorant en Sciences politiques, des autorités fédérales et par dessus tout avec les otages jusqu'il y a peu (30-40 jours) et leurs familles.

Mon seul but jusqu'à présent : soutenir les otages et leurs familles.

Infléchir le régime Libyen avec des manifestations ???? PTDR :o) Le Clan Khadafi n'est pas assez intelligent pour écouter la rue qui gronde...

Sur ce point des soutiens aux familles, c'est un succès et je continuerai car je leur ai fait la promesse de me battre jusqu'à leur libération, leur retour sur sol suisse.

Aucune arrière pensée politique, aucun calcul, juste : - je pourrais être à leur place. De fait, je suis absent de toutes les listes électorales. Demandez le pourquoi à Eric, il le sait : je ne voulais pas qu'on puisse voir dans mon engagement pour les otages un calcul électoral.

Insérer un encart avant le TJ ne pose aucun problème, sinon de petit chef, la date butoire du 20 octobre est consommée, les accords n'ont pas été honorés du côté libyens. Le rappeler est un fait d'actualité.

Les deux Suisses sont "je ne sais où, ni dans quelles conditions ils sont" dès lors, toute démarche visant à rappeler au quotidien cette situation est la bienvenue.

Ceux qui continuent à y voir une démarche politique de l'UDC se trompent. Je ne parle pas pour vous Philippe, ni pour toutes celles et ceux qui de tous bords politiques ou apolitiques sont venus soutenir, je parle pour les autres, les grands absents... qui sentent aujourd'hui qu'il aurait fallu faire quelque chose avant... et que maintenant c'est un peu tard...

Mon attachement à la libération de deux Suisses retenus par une dictature, est une simple question de conscience. Le matin j'aime me lever en me disant aujourd'hui, je vais encore et encore agir... parce que le soir venu, si la mort devait me prendre, je veux pouvoir me regarder en face et partir sans regret.

Le reste... toute autre considération... me passe au dessus de la tête.

La Vie ne sert que si elle même sert à quelque chose.

Pour le moment, le citoyen Stéphane bouge pour d'autres citoyens... à leur retour, le citoyen Stéphane redeviendra le politique qui analyse froidement les faits et proposera des solutions concrêtes poru que ce genre de situation ne se reproduise jamais.

459 jours de rétention.... pour deux des nôtres et leurs familles, ça suffit.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 21 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.