02 décembre 2009

Minarets : Expliquer ?

La Suisse a osé. Elle a accepté l’initiative interdisant la construction des minarets sur son sol. Et pas par la petite porte. Par la grande, avec 57% des suffrages. Les perdants ont essayé d’expliquer. Péniblement. Les peurs ancestrales, le manque de réaction des opposants, le grand silence des musulmans modérés ou encore la perfide allusion sur le vote des cantons soutenant l’initiative qui sont ceux qui ont le moins de mahométans sur leur territoire. Arrêtons-nous sur ce dernier argument et examinons les données officielles de l’Office fédéral de la statistique de 2000.

Bâle-Ville, Vaud, Neuchâtel (de justesse) et Genève sont les seuls cantons qui ont refusé l’initiative. Ils connaissent respectivement le pourcentage de résidents musulmans suivant : 6,72%, 3,86%, 3,01% et 4,28%.

Soleure, Argovie, Zurich, Glaris, Saint-Gall et Thurgovie sont des cantons qui ont acceptés largement l’initiative. Toujours en pourcentage, il y a sur leur territoire : 5,39%, 5,49%, 5,33%, 6,5%, 6,13% et 5,94% de musulmans.

L’argument qui veut que les cantons qui ont été les plus catégoriques sont ceux qui sont les moins exposés ne tient donc pas la route. Au contraire, les cantons qui abrite le plus fort pourcentage de musulmans sont ceux qui ont accepté massivement l’initiative tels Glaris (68,8%) ou Argovie (64%). L’interdiction de construction des minarets n’en est que plus légitime.

12:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Minarets: Mea culpa sincère pour un mensonge
------------------------------------------------

Je crois personnellement que le meilleur moyen pour vivre en paix est d'être véridique et de reconnaître ses propres erreurs, de part et d'autre.

J'estime que le Conseil fédéral, le Parlement, la Commission fédérale contre le racisme et les Églises suisses nous ont trompés en affirmant que l'initiative contre les minarets viole la liberté religieuse. Il est donc temps de dire qu'ils ont menti et qu'ils sont responsables des conséquences de ce mensonge... qu'il faut maintenant savoir gérer avec intelligence.

Le peuple a voté. Ce vote n'est pas contre les musulmans qui pratiquent librement leur religion dans ce beau pays. Ce vote est contre les minarets et ce qu'ils cachent. Les minarets ne sont nullement nécessaires pour la pratique du culte musulman. D'ailleurs les premiers minarets en Islam ont été construits 10, voire 20 ans après la mort de Mahomet, et la belle Mosquée avec le dôme doré de Jérusalem n'a pas de minaret.

J'attends donc un mea culpa sincère de la part du Conseil fédéral, du Parlement, de la Commission fédérale contre le racisme et des Églises suisses pour leur mensonge. Est-ce trop demander?

Écrit par : Sami Aldeeb | 02 décembre 2009

Je tiens à mentionner un cas typique de désinformation par "oubli"

Le Temps, sous la plume de Mme Joëlle Kuntz, titre:

"L’impression de participer

Affaires intérieures mercredi2 décembre 2009

Joëlle Kuntz
Aucun Suisse n’est mort dans les cinquante dernières années directement à cause de l’islam. Aucun, à la connaissance du public, n’en a subi des dommages personnels graves. Alors pourquoi cette peur?

Aucun Suisse n’est mort dans les cinquante dernières années directement à cause de l’islam. Aucun, à la connaissance du public, n’en a subi des dommages personnels graves (Kadhafi ne se réclame pas de l’islam). La Suisse, comme Etat, n’est dans aucun conflit où l’islam se présente comme acteur. Mais les Suisses regardent la télévision et les images qu’ils y voient les plongent virtuellement dans le grand conflit qui se construit entre l’islam et le monde chrétien sous la conduite des architectes de la guerre dans les deux camps.

Quelque 3000 Américains sont morts pour de vrai le 11 septembre 2001 à New York. Des centaines d’autres ont péri pour de vrai en Afghanistan dans le combat contre Al-Qaida puis contre les talibans. Le nombre d’Afghans victimes de ce combat ne se compte plus. Ailleurs, des touristes ou des gens simplement occupés à leurs affaires ont sauté sur des bombes posées au nom de l’islam. De vraies bombes qui ont pris de vraies vies.

Les Suisses ont vu cela à la télévision. Ils ont frissonné. L’islam débarquait dans leur salon, avec des femmes en burqa, des hommes barbus alignés pour la prière, des mollahs aux yeux brillants. Ils ont eu peur. Ils ont aimé avoir peur. Ils ont voulu participer au combat: un vote contre les minarets et hop, vive la lutte...."

Mais suite à mon message quelque peu indigné lui rappelant le massacre de Louxor:

http://flashback.blog.24heures.ch/archive/2007/11/19/il-y-a-dix-ans-la-tuerie-de-louxor.html

où 36 touristes suisses ont été sauvagement tués(d'autres en ont gardés des séquelles physiques et psychiques à vie), Mme Joëlle Kuntz m'avise qu'elle va rectifier son erreur.

Devons-nous veiller à sauvegarder la mémoire bafouée des victimes du terrorisme, nous, citoyens lambda, afin d'éviter ces injustices publiées dans la presse?

Autre sujet:

Dimanche, M. Ouardiri gémissait qu'il ne savait quoi dire à ses enfants après le résultat des votations.

Bien!

Et nous, que devons-nous dire à nos enfants suite à l'incident honteux au Petit-Saconnex?

http://archives.tdg.ch/TG/TG/-/article-2009-05-1351/des-hommes-ont-insulte-des-jeunes-filles-qui-suivaient-un-cours-de-gymnastique

Ou suite à celui d'Yverdon?

http://info.rsr.ch/fr/points-forts/Yverdon_les_Bains_mere_agressee_a_l_ecole.html?siteSect=2011&sid=9042621&cKey=1209729743000

Je crois qu'une prise de conscience et remise en question serait salutaire de la part des portes-paroles musulmans, des médias et de certains de nos élu(e)s qui s'indignent et protestent, se prosternent de désolation devant l'expression de la voix populaire, excédée de ne pas être considérée ni respectée tant dans son intégrité morale, physique que civile.


Un élu, un journaliste n'est-il pas tenu à s'informer avant de calomnier ou tenir des propos erronés?

Bref:

Certain(e)s ne savent pas garder la tête haute et oublient qu'en se trainant à terre, on n'inspire que le mépris!

Mais ce qui est grave, c'est lorsque ce sont des personnes nommées pour défendre notre pays, notre image, qui se trahissent ainsi, nous trahissent ainsi!

Bonne soirée

Écrit par : Mireille Luiset | 02 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.