19 janvier 2010

Neige : les explications des magistrats de la Ville de Genève ne manquent pas de sel, contrairement au réseau routier

En ce début d’année, le Conseil administratif de la Ville de Genève regardait benoîtement tomber la neige. Pendant ce temps, celle-ci provoquait retards, bouchons, accidents (deux fois plus de cas de fractures dénombrés aux urgences des HUG, selon la Tribune du 19 janvier 2010) et une collision entre un tram et une voiture. Quelques jours plus tôt, le 15 janvier, un grave accident se déroulait à Chêne-Bougeries : le verglas étant à l’origine de la chute d’une jeune scootériste qui a passé sous un bus.

Alors que le canton de Vaud et la France voisine avaient déjà déblayé leurs chaussées afin de garantir la praticabilité de leurs routes, la Ville de Genève cherchait encore du sel et son conseiller administratif, M. Patrice Mugny, déclarait allègrement sur la TSR, le 13 janvier, que « enfin, on peut faire les choses plus lentement, plus tranquillement (…) Je ne suis pas sûr qu’il faille nettoyer tout de suite. Il faut profiter de temps en temps des évènements nouveaux et inattendus ».

Dans ces circonstances, et compte tenu de l’art. 25, al. 1, de la loi sur les routes (LRoutes) qui prévoit que «  l’exécution des travaux d’entretien des voies publiques communales incombe aux communes » ainsi que de l’art.61 de la loi sur l’administration des communes (LAC) qui stipule que les communes sont placées sous la surveillance du Conseil d’Etat, celui-ci l’exerçant par l’intermédiaire du département, je pose la question suivante au nouveau chef du DIM, Madame Kunzler :

Comment le département de l’intérieur et de la mobilité, chargé de la surveillance des communes, entend-t-il mettre celle-ci en œuvre afin de garantir que la Ville de Genève assure dorénavant, et conformément à la loi, l’entretien de son réseau routier ?

Et j'attends la réponse.

22:35 Publié dans Transport | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Heuuu !!! C'est dingue, y'avait de la neige sur la route à Genève après de bonnes chute de neige alors qu'en France et sur vaud, y'avait plus rien du tout, pas un pet, rien !

Vous nous prenez pour des pives ou je rêve ?

Écrit par : Djinius | 19 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.