17 mars 2010

Vessies d'Evian et lanternes genevoises

Quelle nouvelle ! Le stade de G'nève pourrait abriter les matches du club de football Evian-Thonon-Gaillard. Le tout expliqué sur une pleine page de notre bonne Tribune. Le tout expliqué au conditionnel, bien sûr. Car les difficultés ne sont pas moindres. A la lecture de l'article de Pierre Nusslé (en direct d'Evian, c'est du sérieux !), on sent auprès des responsables du stade de G'nève comme un ultime espoir de voir quelques fans frontaliers arpenter des tribunes désertées par les Genevois. Des frontaliers vont encore remplacer les Genevois...

Le Grand Conseil débattra prochainement de la subvention nécessaire à la survie du stade. La commission des finances s'est montrée prudente en diminuant la subvention demandée par Mark Muller et en ne l'attribuant que pour une année. Elle attend de la part des responsables de la Fondation du Stade et de Mark Muller des propositions sérieuses, prouvant que le stade est rentable et que les deniers publics ne seront pas nécessaires à sa survie. Des propositions beaucoup plus sérieuses que celle d'accueillir un petit club savoyard de deuxième division qui n'intéressera pas les Genevois qui ont déjà déboursé 120 millions pour leur stade ! Le conditionnel ne sera plus de mise.

 

 

11:10 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Encore une fois force est donnée de faire le constat suivant : G'nève est devenu le 101ème département français. Le plus grave, nos pseudos autorités refusent de bouger le petit doigt, trop occupées à maintenir les petits avantages dont elles bénéficient. La seule solution : la fuite dans l'intérieur du pays.

Écrit par : ChrisPike | 17 mars 2010

Bienvenue aux clubs français et tant pis pour les grincheux qui veulent raser ce magnifique stade tout neuf.

Écrit par : nilton | 17 mars 2010

Alors qu'une opportunité intéressante se présente pour un revenu supplémentaire du Stade de Genève, on relance la rengaine anti-frontaliers !!

Ce serait tout de même intéressant que de voir à Genève se disputer des matches de deux championnats différents ! De plus, cela constituerait une excellente occasion pour la population de vivre l'agglo franco-valdo-genevoise !

Écrit par : Jean-Bernard Busset | 17 mars 2010

Cher Monsieur,

Je ne suis pas opposé à l'utilisation du stade de Genève par un club français. Mais cela ne saurait suffire - et de très loin - à démontrer l'utilité ce même stade. Pour "tourner", la Fondation du Stade de Genève tend la main vers l'Etat, ne sachant que proposer pour que cette infrastructure démesurée soit rentable, ce qui a été promis à l'époque de sa construction. Ce sont des millions que les contribuables vont continuer de payer pour un GRAND stade de 30'000 places capable de n'accueillir que des petits clubs. Merci à tous les politiciens-visionnaires qui ont rendu capable ce fiasco!

Écrit par : Eric Bertinat | 17 mars 2010

Bien d'accord avec vous M. Bertinat! Le stade de Genève est un fiasco.

Faire venir un club de seconde division (c'est pas encore le cas) au stade de Genève, ne risque pas de le remplir. De plus, cela pose de grandes questions, surtout en matière de sécurité. Qui va opérer en la matière? Les forces de l'ordre genevoises ou françaises? Qui va payer et pourquoi?

De plus, je constate que Genève, deuxième ville de Suisse est incapable d'avoir un club dans l'élite. C'est miserable! Hônte à nous!

Écrit par : Riro | 18 mars 2010

Les commentaires sont fermés.