04 octobre 2010

Comment est-il possible que des médecins étrangers pratiquent à Genève sans diplôme valable ?

Pour pratiquer à Genève, un médecin doit être au bénéfice d'une autorisation de pratique délivrée par le département des affaires régionales, de l'économie et de la santé (DARES). Ce dernier délivre l'autorisation de pratique que si le requérant possède le diplôme ou le titre requis en fonction de la profession ou un titre équivalent reconnu par le département (art. 75, al. 1 let. a LS).

Toutefois, malgré ces dispositions sans équivoque, des praticiens étrangers exercent la médecine dans notre République sans en avoir le droit. Depuis quelques temps, divers médecins, en parfaite conformité aux lois en vigueur, nous ont fait part de leurs témoignages à propos de ces médecins illégaux et nous ont alerté des risques sanitaires pesant sur les patients de ces derniers.

La véracité de ces témoignages a pu se démontrer lorsque la presse a fait état d'un incident sérieux ayant eu lieu en janvier 2008 et dans lequel une patiente a presque laissé la vie suite à un mauvais diagnostic d'un médecin ne disposant pas d'équivalence pour ses diplômes étrangers. D'après nos sources, ces médecins dépourvus d'équivalence de diplôme exercent principalement dans des structures d'une certaine envergure (permanences, centre médicaux, services d'urgence à domicile).

Ces faits m'ont amené à déposer aujourd'hui une interpellation urgente écrite: Le Conseil d'Etat envisage-t-il de mettre un terme aux activités illégales des personnes exerçant indûment une profession de la santé, y compris de celles employées par des permanences, des centres médicaux et des services d'urgence à domicile ?



13:50 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |