03 décembre 2010

La Suisse est la mine d'or des braqueurs

Il n'est pas piqué des vers, l'article du jour paru dans Le Temps ! Evoquant l'attractivité de la Suisse romande pour le grand banditisme, l'ancien caïd Redouane Faïd l'affirme haut et fort : « Là-bas, ils (les malfrats lyonnais) multiplient par quatre leur butin » ! Pire. La police française surveillant de près ces bandes armées, elles seront toujours plus nombreuses à venir faire leurs sales coups en Suisse.

Plus qu'un simple entretien avec un journaliste, les déclarations de Redouane Faïd ne doivent pas être une surprise pour nos autorités. Les derniers braquages en témoignent : Genève est une cible de choix pour le grand banditisme. Les accords de libre circulation ayant rendu nos frontières inexistantes et nos effectifs de police étant ce qu'ils sont, il faut donc en appeler à la Confédération. De toute urgence. Cela tombe bien. Si l'on ose le dire ainsi. Le 29 novembre, le Conseil national a accepté l'augmentation des effectifs des fonctionnaires fédéraux et admis que parmi ces nouveaux emplois, des postes doivent être créés en relation avec l'accord Schengen/Dublin.

J'ai donc déposé une résolution pour le Conseil d'Etat exige du Conseil fédéral qu'il mette immédiatement à la disposition du Cgfr les ressources humaines nécessaires à l'accomplissement de ses tâches à la frontière genevoise.

Plus de gardes-frontière à Genève. Pour plus de contrôle à nos frontières. Pour protéger la population. Pour protéger l'image de Genève. Ce n'est pas un luxe, vous en conviendrez.

L'UDC demandera l'urgence sur ce point et espère vivement que le Parlement appuiera cette proposition.

 

 

 

20:52 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Un braquage en France c'est 20 ans de tôle. Et en Suisse? Le braqueur est aussi rationel.

D.J

Écrit par : D.J | 03 décembre 2010

" Les accords de libre circulation ayant rendu nos frontières inexistantes ..."

Ce ne sont pas les "accords sur la libre circulation" qui sont en cause ici, ce sont les accords de Schengen !

En effet, ce sont bien les accords de Schengen qui ont supprimé les contrôles des personnes aux frontières, pas les accords bilatéraux sur la libre circulation ...

Encore faudrait-il que l'on procède à une analyse du déploiement des accords de Schengen (le 12 décembre 2008) sur l'extension de la criminalité importée à Genève. Cette analyse devrait aboutir à un rapport de propositions sur la collaboration entre les corps des gardes-frontières et la gendarmerie genevoise : définir les rôles de chacun, renforcer les effectifs de l'un ou de l'autre corps, voire des deux ...

Je me suis toujours demandé si une telle analyse avait été menée en Suisse, tant il me semble important de connaître exactement l'impact de l'application des accords de Schengen sur l'extension de la criminalité selon les régions et d'en connaître la nature ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 03 décembre 2010

En France, l'article 311-8 du code pénal mentionne :
Le vol est puni de vingt ans de réclusion et de 150.000 € d'amende, lorsqu'il est commis soit avec usage ou menace d'une arme, soit par une personne porteuse d'une arme soumise à autorisation ou dont le port est prohibé.
En Suisse : Le délinquant bénéficiera tout simplement de jours amende, voir une peine avec sursis. Formidable, pourquoi dans ce cas ne pas venir à Genève pour commettre des délits.
L'inspecteur Harry serait une véritable aubaine pour le canton de Genève afin d'y mettre de l'ordre sérieusement.
Arrêtons le blabla et agissons que diable mais, nos "autorités" en sont
incapables. Que des promesses électorales jamais tenues et ensuite du vent !!

Écrit par : Raslebol | 04 décembre 2010

Chez nous, les peines sont tout simplement RIDICULES ! Car, même avec Schengen si les malfrats savent qu'on peut les tirer comme des lapins...ils n'y foutent pas les pieds ! Donc, ils viennent acheter de la drogue, se servir dans les banques, de toutes façons, elles ne sont même pas vraiment sécurisées et en plus, les flics ne te descendent pas...alors, qu'à Lyon, comme stipulé dans le Temps, ils ne prennent plus de gants !

Donc, je ne vois qu'une solution...pointer, et tirer !

Écrit par : Café | 04 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.