10 avril 2011

Maintenant votons intelligent!

affiche.bertinat2-200pxl.jpgVous avez reçu votre matériel de vote et vous vous apprêtez à remplir votre devoir civique. Pour un membre UDC, la question n'est pas très compliquée. Vous trouverez mon bulletin de vote (N° 6) et j'espère que vous me ferez l'amitié de voter pour moi. Et par conséquent pour l'UDC.

Mais pour un membre d'un parti de l'Entente, ajouter mon nom n'est pas une démarche aussi simple. Que vous soyez proche ou non de l'UDC, permettez-moi ces quelques considérations.

Vous aurez certainement remarqué sur le bulletin UDC une «intruse», Florence Kraft-Babel, candidate du parti libéral. La direction de notre parti lui a ouvert notre liste non seulement pour additionner nos suffrages mais surtout pour combattre la majorité de gauche qui depuis 20 ans applique une politique catastrophique pour notre ville. Partant du constat qu'au niveau municipal, la plupart des propositions libérales sont très proches de celles de l'UDC, la direction a tendu la main à ce parti. Qui l'a saisie. Mais n'a pas pu, devant les réserves du parti radical et l'hostilité du PDC, nous rendre la pareille. Pour mon parti, cette démarche, qui a été adressé à l'ensemble de la droite, constitue une étape essentielle. C'est un geste fort pour la prochaine législature, pour que l'Entente et l'UDC travaillent mieux sur les dossiers qu'ils ont en commun. Cet exercice sera difficile et sans doute pas exempt de déceptions. Mais c'est le seul moyen pour contrer la politique de copinage, de cambriolage et d'embouteillage qui sera défendue par la gauche ces quatre prochaines années.

Je vous laisse à présent voter, remerciant par avance celles et ceux qui choisiront la liste N°6 ou qui ajouterons mon nom sur le bulletin de vote de leur parti.

Bon vote et à bientôt !

19:15 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Très franchement, M. Bertinat, j'ai voté UDC depuis la création de ce parti à Genève, parce que je suis pour la souveraineté de mon pays.

Vous voir acoquiné avec le Parti libéral, grand partisan des bilatérales m'a fait voter MCG cette fois, le seul parti qui soit clairement pour que notre pays ne soit pas vendu à l'Union européenne pour un plat de lentilles.

L'UDC perd son âme en concluant des pactes avec des pro-européens pour de bas calculs électoraux qui lui vaudront une déconfiture dimanche prochain. J'apprécie, M Bertinat, vos prises de position personnelles sur la famille et l'Europe. Mais ce n'est que du vent, puisque votre alliance détruit tout crédit qu'on pouvait donne rà votre parti sur ces sujets. Je préfère nettement le MCG, dont la position est claire. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le fondateur historique de l'UDC l'a rejoint, préférant la souveraineté de la Suisse plutôt que d'être inféodé aux Libéraux.

Écrit par : C. Bertrand | 10 avril 2011

Contrairement a ce que vous pouvez penser, le bilaterales et les accords que nous avons avec l europe nous sont largement favorables... Les denoncer serait une grave erreur. Regarder donc les chiffres de notre economie (nos partenaires commerciaux et les entreprises qui ont ete delocalisees en suisse) avant de nius faire tirer une balle dans le pied

Écrit par : Silvie | 10 avril 2011

"largement fsvarables", c'est une plaisanterie !

Genève a le plus fort taux de chômage de Suisse. Les bilatérales sont une catastrophe pour les Genevois de la classe moyenne. Seuls les milieux patronaux et le PLR, qui y trouvent leur compte dans la sous-enchère salariale, et l'UDC, qui lèche depuis longtemps les bottes des Libéraux et continue dans cette élection, s'y retrouvent.

si vous soulez vraiment des élus qui s'opposent à la politique des libéraux et es milieux patronaux, avides de diminuer les coûts salariaux par un usage massif de la main d'oeuvre frontalière, votez MCG, le seul parti qui s'oppose vraimet à la sous enchère salariale du patronat et de ses laquais.

Écrit par : C. Bertrand | 11 avril 2011

Les commentaires sont fermés.