10 juin 2011

Trajic Pishyar

Les plus optimistes, ceux qui ont rapidement fait leur deuil de l'ère Marc Roger, ceux qui regardent vers l'avenir parce que le passé est encore trop présent, les «on verra bien» et les «tu vas voir c'que tu vas voir», bref tous ceux qui d'un haussement d'épaule surmontent ou ignorent toutes les difficultés passées du FC Servette doivent déchanter ce matin. Majid Pishyar, le riche sauveur, celui que l'on attendait, celui qu'il nous fallait, celui dont le portrait était projeté sur les deux écrans géants du stade de La Praille avec l'inscription «Yes, he can!», tend piteusement la main, principalement à l'Etat, et se fait menaçant à l'occasion : - Vous n'aurez pas ce dont je rêve. Majid devient Trajic.

Sans l'engagement financier d'entreprises privées et de l'Etat, l'avenir prestigieux qu'il promettait aux fans du Servette tourne à la désillusion générale. Nous découvrons que M. Pishyar est un président surpris par le succès de son équipe et bien mal préparé à assumer le changement de ligue qui lui tombe sur les épaules. Son club n'a pas les sponsors nécessaires pour assumer les frais de la saison prochaine. Il nous explique avec aplomb que l'Etat doit investir 2,5 millions pour financer la formation de ses jeunes joueurs au sein d'une Maison du Servette, façon Genève Futur Hockey sauce McSorley. Tout cela pour le bien de Genève! nous dit-il. Evidemment.

Aurait-il déjà oublié qu'en mars dernier l'Etat lui a concédé la gestion et l'exploitation du stade de Genève pour 100'000 francs par année et qu'à cette occasion il s'était engagé « à donner à son équipe, entre autres, les moyens financiers pour y parvenir ». Que reste-t-il, après trois petits mois, de cet engagement ? Pas de quoi de rêver pour les contribuables genevois !

M. Pishyar a aussi déclaré : - Je n'ai pas pour vocation d'être le seul à bord. C'est son problème. Il a déjà récupéré l'ancien Chancelier d'Etat. Mais question vocation, celle de l'Etat n'est pas de subvenir aux besoins d'équipes sportives aux budgets de rock-stars et qui n'intéressent que quelques milliers de Genevois.

09:50 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pour faire la fête à la Praille et à l'Hôtel de Ville, les politiciens sont aux premières loges, mais quand il faut soutenir l'équipe, plus personne.

Mais avec Majid, ça ne se passera pas comme ça. Fini la Genève tricheuse.

Votre jeu de mot sur le nom de l'unique sauveur du Servette est pitoyable.

Vive Servette de GENEVE !!

Écrit par : Salabim | 10 juin 2011

Pour une fois que je suis d'accord avec un député UDC ...

Oui, en effet, l'arrogance de ce Monsieur Pishyar est insupportable !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 10 juin 2011

Merci de m'avoir fait rire !

Je vous invite à attendre un peu avant de vous prononcer sur la pertinence de la méthode employée par Mr. Pishyar. Vous oubliez sans doute que l'homme a investit dans un club que personne ne voulait et qu'il a toujours tenu ses engagements ! Certes, si les méthodes de communication peuvent paraitre surprenante, je n'oserai pas tirer des conclusions aussi hâtives.

J'attends maintenant que votre parti s'engage pour soutenir le sport en général à Genève !

Écrit par : Arnaud | 10 juin 2011

Marc Roger ? Je rappelle juste que c'est un édile genevois qui a conduit le club au dépôt de bilan, bien avant l'arrivée du guignol Marc Roger : Christian Lüscher. On oublie un peu vite ce qui n'est pas un détail de l'histoire.

Quant à Pishyar, il réclame ce qui a été accordé au hockey : une subvention pour le centre de formation. Pas pour l'équipe première !

De même, il souhaite que l'économie genevoise se mobilise pour soutenir le club. C'est quelque chose qu'il a toujours dit et souhaité. Ce n'est rien de neuf dans son discours. Il n'a pas pour vocation d'être le seul mécène du club. Mais pour savoir cela, il fallait s'intéresser à l'actualité servettienne avant, quand nous ne faisions pas les grands titres. Quand il n'était pas intéressant de montrer sa petite tronche de politicard.

Que reste-t-il 3 mois après l'accord de reprise du stade ? Des rêves plein la tête au contraire ! Des rêves de revoir enfin du monde au stade. Des rêves d'affronter des adversaires intéressants. Et pourquoi pas des rêves de titre !

Servette n'intéresse que quelques milliers de personnes ? Quelle autre institution genevoise intéresse et passionne d'avantage ? Le Grand Théâtre et ses dizaines de millions de subventions pour un public petit bourgeois et friqué peut-être ?

Écrit par : NF | 10 juin 2011

Je vous rappelle cher monsieur que le deuxième plus grand club de suisse (17 titres oui monsieur !) a été lâchement abandonné par la ville et le canton.

Par contre, je constate par ailleurs que l'on gaspille l'argent des contribuables (ex. grand théâtre) sans sourciller.

Le Servette FC c'est 23'000 supporters lors du dernier match et l'espoir de tout un canton tourné vers le sport n°1. Alors oui, M. Pishyar est en droit d'attendre de l'aide pour la formation. Le projet qu'il tente de développer est positif pour l'image de la Ville.

Et lorsqu'une nouvelle crèche verra le jour, serez vous toujours de ceux qui critiquent ?

Peu importe d'où l'on vient Genève est une ville cosmopolite et ouverte sur le monde. Tous les gens qui souhaitent lui donner de l'importance sont les bienvenus. Les moyens de communications sont peut-être discutables mais sur le font, il n'y a rien à reprocher pour le moment à M. Pishyar !

Le jour où le Servette FC retrouvera le devant de la scène internationale est bientôt là et j'espère que l'on ne vous verra pas vous pavaner dans les loges du stade.

Écrit par : grenadine | 10 juin 2011

>>... qui n'intéressent que quelques milliers de Genevois.>>

Vous m'avez bien faire rire. Il faut peut-être se renseigner avant d'écrire n'importe quoi...
Le Servette FC est le vecteur qui réunit le plus de monde à Genève. Plus que GSHC, Grand Théâtre, Alinghi ou je ne sais quoi d'autres...
Meilleure moyenne de Challenge League (le double du 2e); 15'000 personnes contre Lausanne ou en coupe de Suisse, 23'000 personnes en match de barrage....

Écrit par : Airwolfy | 10 juin 2011

Merci Monsieur l'UDC pour votre superbe article, tout simplement scandaleux!!!
Aucun respect pour Mr. Pishyar caar il est Iranien, donc étranger !!
Tout ce que vous êtes, c'est que vous êtes jaloux que un étranger réussisse dans la vie à Genève, et redonne espoir à des milliers de gens qui n'attendent qu'à s'enflammer pour le Servette!!!
Ne pas vouloir donner cette somme est une honte !!!
Vous la donnez à Genève-Servette et à ce Grand Théâtre. Ce dernier n'attire que les élites de la ville et du canton qui sont déjà bourrés de fric et tous corrompu !!
Ne venez plus jamais voir un match de Servette !! Je suis sûr que vous êtes venu ce fameux 31 mai hein ?? Vous n'êtes qu'un opportuniste comme vous tous politicards à Genève. C'est grâce en partie à votre collègue Luscher que Servette s'est retrouvé en faillite.
Bref c'est une honte !!

Écrit par : jojo | 10 juin 2011

"FC Servette" ... No comment.

PS : A la fin du match sur les écran on lisait "Yes, WE did" mais là encore, no comment.

ALLEZ SERVETTE !

Écrit par : SFC9 | 10 juin 2011

Bravo à vous de vouloir reléguer Genève au statut de "ville morte". Il y a ceux qui font et les autres comme vous qui critiquent. c'est facile! qui plus est derrière un ordinateur! Mr Pishyar fait plus de bien pour Genève que vous et ce genre de commentaire.

Écrit par : Riones | 10 juin 2011

Simplement ridicule... comme toujours l'UDC.
Attendez et on verra qui sera le vainqueur.
Servette est aimé en toute la Suisse, pas seulement à Genève, je crois que c'est un des seuls clubs en Suisse qui a des supporters dans tout le pays. Ensemble, nous les supporters, on y arrivera, sans l'aide de ce parti ridicule! Allez les Grenats!

Écrit par : Mona | 10 juin 2011

Et vous monsieur, vous proposez quoi au Servette FC? rien... vous proposez quoi aux enfants de Genève? que du mépris... En attendant nous allons encore prendre notre pied durant la saison qui vas venir. Merci pour tout M. Alves (muito obrigado!) et M. Pishyar et surtout merci toute l'équipe qui c'est battu jusqu'à la dernière minute!! vous avait tenu votre parole, on vous doit le respect!.. ALLEZ SERVETTE! l'aventure continue!

Écrit par : DavidM | 11 juin 2011

Bonjour! vous êtes très bien fait blog! Merci pour l'article!

Écrit par : generico | 14 juin 2011

Les commentaires sont fermés.