09 janvier 2012

Police : Le Conseil d'Etat doit tirer rapidement la leçon du jour

Plus qu'une claque, c'est une fessée. Alors qu'Isabel Rochat avait convoqué ce matin ses troupes au rapport annuel de la gendarmerie, ces mêmes gendarmes ont refusé d'y être présents, préférant se réunir en assemblée générale devant les portes de l'amphithéâtre de la caserne des Vernets. C'est beaucoup plus qu'une manifestation de ras-le-bol. Au-delà des récriminations des policiers (que je partage en grande partie), les forces de l'ordre se sont livrées à un acte de désobéissance majeure. Ils ont ridiculisé leur magistrate et l'on se demande bien comment elle pourra surmonter ce déni d'autorité.

C'est donc au Conseil d'Etat de réagir. Ces mêmes magistrats qui s'étaient montrés bien peu courageux lors de l'attribution des départements, au lendemain de l'élection du Conseil d'Etat. Se refilant les uns aux autres le département de la sécurité, comme une patate chaude, ils ne trouvèrent pas mieux que de le confier à la petite nouvelle, Isabel Rochat. Le Parlement avait bruisser devant cette bassesse. Deux ans plus tard, rien n'a contredit ce qui n'était qu'une impression et qui est aujourd'hui une certitude : il faut qu'un de ces Messieurs reprenne le département d'Isabel Rochat, renoue le dialogue avec les policiers et surtout apporte enfin des solutions aux dossiers en souffrance, tel celui des heures supplémentaires. Un remaniement urgent qui ferait vite oublier les erreurs de 2009 ! Deux ans de perdu ! Combien de délits auraient ainsi pu être évité par une gestion efficace de la gendarmerie ?

 

13:31 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"""Ils ont ridiculisé leur magistrate""
.
MAIS QUI RIDICULISE L'AUTRE ????
Les gendarmes pour se faire entendre ? ou Mme la ministre qui fait la sourde oreille en tenant de faux propos...car pour elle tout va bien... circulez y a rien à voir !!!
.
même du temps de Mme SPOERRI qui était si bien dénigrée par certains, on n'avait touché le fond de cette manière!!! Elle au moins elle écoutait !!!

Écrit par : Ange et Démon | 09 janvier 2012

Ce sont des enfants gâtés ces gendarmes, il veulent que tata Isabel leur fasse des papouilles partout et les dorlote ces pauvres petits chérubins.

Gendarme 20 ans de service = CHF 10'500.- de salaire brut (idemnités comprises), sans obligaton de CFC et deuxième langue à l'engagement, assurance maladie payée et tout traitements médicaux gratuits. Excellente retraite, même à 58 ans, etc....

Écrit par : poulet | 09 janvier 2012

Je pensais que la TG avait fait le ménage dans ses blogs et autres articles ouverts aux commentaires. J'espère que celui ou celle qui a signé anonymement "poulet" se sent mieux après déversé ainsi son fiel. La frustration est-elle une maladie docteur ?

Écrit par : Pierre-Alain LAURENT | 09 janvier 2012

Il n'y a pas d'argent supplémentaire à débloquer.

Les finances de l'Etat sont déjà dans le rouge. Les taux d'impôts à Genève pour les 5% des contribuables qui paient déjà le 50% de tout les impôts sont les plus élevés de Suisse. Ce n'est donc pas du côté des revenus qu'il faut chercher mais bien des coûts.

Désolé, mais aujourd'hui il faut déjà être heureux d'avoir un job et un logement. Depuis 6 mois, je vois plein de gens travaillant dans le privé tomber aux chômage.

Dans le secteur privé beaucoup voient leurs conditions revues à la baisse. Des gens sont licenciés ou/et ceux qui restent se voient proposer des renégociations de contrats à la baisse, ou de se répartir le travail des collègues licenciés ce qui revient à travailler plus sans contrepartie.

J'aime bien notre police, mais leurfaire augmenter les coûts n'est pas d'actualité.

Écrit par : anonyme | 10 janvier 2012

Une augmentation des coûts pour la justice, la police et la prison sont une nécessité societale, et malheureusement ceux-ci n'ont pas été prévus en amont, soit sous l'ancienne législature soit dans le dernier plan cadriennal ... Il en va du bon fonctionnement des institutions, de la sécurité de la population genevoise et de l'image de notre canton, donc de son avenir !

Minet.

Écrit par : Walter Schlechten | 10 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.