24 février 2012

Est-ce que le Procureur général va appliquer la loi?

L'immeuble de la Jonction qui a brulé à la mi-janvier abritait 27 clandestins. Des illégaux. Des personnes qui n'ont rien à faire en Suisse parce qu'elles ne respectent tout simplement pas la loi. Les quotidiens de ce jour nous annoncent qu'elles résideront dorénavant à l'hôtel, aux frais de la Ville. Et qu'il s'agit d'une solution temporaire. Ce que nous espérons vivement. Parce que le débat n'est pas sur le coût de cet hébergement de secours mais sur l'application de la loi qui ne saurait être différent selon que vous êtes légalement installé en Suisse - et payez vos impôts - ou êtes sur notre sol illégalement  - et profitez du système, emploi, santé, scolaire, etc. Pour rappel, leurs places est au centre de détention administrative de Frambois.
Je suppose que les services du Procureur général ont, comme moi, lu la presse et qu'ils interviendront pour que la loi soit respectée.

15:24 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Faut-il mettre les sans-papiers et les clandestins dans le même panier ?
Pêle-mêle, il semblerait qu'il s'agit de familles, sans histoire, qui travaillent et dont les enfants sont inscrits à l'école. Mais il y aurait aussi des clandestins séjournant illégalement en Suisse ou étant inexpulsables suite à des délits, des NEM et des faux-touristes-implantés qui profitent du couvert genevois. Dans ce sinistre, le problème récurrent est ailleurs : un total manque de contrôle des locations. Les sous-sous-sous-locations qui pullulent et qui se règlent sous le manteau, ne permettent aucun contrôle des personnes qui transitent à Genève alors que les hôtels doivent enregistrer leurs clients et les propriétaires annoncer leurs locataires à l'OCP.
A qui sera accordée une certaine clémence et quels seront les moyens légaux à disposition du nouveau PG ?

Écrit par : Nébuleuse | 24 février 2012

Parait que ces gens-là travaillent ... alors que les chiffres du chômage genevois explosent.
Comment ne pas expulser des clandestins ?
Combien de fois j'ai tenté de faire comprendre à la Police qu'il y a des clandestins brésiliens et philippins par milliers à Genève.

Écrit par : Victor Winteregg | 24 février 2012

@ Victor Winteregg : Ce n'est pas à la Police qu'il faut faire comprendre le problème des clandestins mais aux politiques qui tolère ce fait.

Écrit par : Ivan Skyvol | 24 février 2012

Oui Ivan, je pense que cela arrange bien les épouses de certains que d'avoir des "domestiques" ...

Écrit par : Victor Winteregg | 25 février 2012

Les commentaires sont fermés.