02 mars 2012

Pierre Maudet, y'en a bon candidat pour l'UDC?

Si Pierre Maudet est un excellent candidat pour le PLR, l'est-il pour autant pour l'UDC? Pour ceux qui n'ont pas la mémoire courte, Pierre Maudet n'a eu de cesse de critiquer l'UDC en général, Christoph Blocher et Ueli Maurer en particulier. Pierre Maudet ne partage pas nos "valeurs", il l'a dit et répété à toute occasion. " Contrer l’UDC et les fausses vérités qu’elle répand est un travail de longue haleine. (...) c’est qu’au-delà du débat, deux visions s’entrechoquent et ne peuvent se rencontrer : celle d’une Suisse repliée sur elle-même, peureuse et vivant dans la nostalgie, et celle d’un pays conscient de ses atouts, interconnecté et tourné vers l’avenir. (...) La supercherie ne tardera pas à être démasquée. (le blog de Pierre Maudet, 27.5.2011).

A vrai dire, peu de choses peuvent nous rapprocher de l'ancien radical. Seule la politique financière, le respect du frein à l'endettement et quelques alliances poncutuelles (de préférence sans la présence d'un candidat UDC mais avec leurs électeurs) sont acceptables à yeux. L'Hebdo, dans un portrait qu'il lui a consacré (25.6.2009), rappelle que "Dans son parti, Pierre Maudet détonne et décoiffe par ses visions: oui à l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne, oui à une collaboration assumée à l'OTAN en matière de politique de sécurité, oui à une fiscalité écologique". Et de rappeler que sur ses choix politiques, il n'a pas besoin de longs discours: dans son bureau, le drapeau aux douze étoiles trône à coté des drapeaux genevois et suisse...

Cela veut-il dire qu'il est aussi impossible pour l'UDC de voter pour Pierre Maudet que pour celui-ci d'adoucir ces critiques virulentes à notre égard ? Dans un premier temps, il appartient au comité directeur de trouver la réponse puis à l'assemblée générale de l'UDC d'apporter la conclusion. Ce mois de mars s'annonce passionnant!

18:19 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je comprends vos scrupules, M. Bertinat, même si évidemment, je ne les partage pas. Cependant sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, la palette des choix qui vous reste est assez mince:
1) dépenser de l'argent, évidemment en pure perte, pour présenter votre propre candidat.
2) voter pour un(e) socialiste
3) voter pour Eric Stauffer
4) voter pour Pierre Maudet
5) vous abstenir, ce qui revient en gros à voter le-la socialiste.
Concrètement, je ne pense pas que vous puissiez obtenir de Pierre qu'il renonce à ses convictions profondes, qui sont axées sur le progrès et l'ouverture. Personnellement je ne l'espère pas et d'ailleurs s'il le faisait, je pense que le gain en voix ne serait pas supérieur à la perte. Mais entre nous, dans la conduite des affaires cantonales, je ne vois pas bien quelle influence cela pourrait avoir, qu'il soit européen ou non... Il sera toujours temps d'en parler lorsqu'il se présentera à Berne, dans quelques années...
Pour l'heure, il est question de résoudre les problèmes du canton, et il semble que pour reprendre en main la sécurité, nous ayons le choix entre MM. Maudet et Stauffer. Soit entre un officier humaniste, mais ferme et un parait-il ex-agent secret à la courte carrière et au self control pour le moins aléatoire, qui semble ignorer que la peine de mort est abolie en Suisse et qu'il faut un permis pour conduire des engins à moteur...
Dans l'idéal, je vois bien Mme Rochat reprendre les Affaires sociales, Mme Kunzler récupérer l'environnement et le territoire, et Longchamp rassembler le logement et les transports, ce qui ferait sens. Les synergies seraient plus efficaces et permettrait sans doute de régler quelques problèmes. Mais bon, ce ne sont là qu'élucubrations personnelles...

Écrit par : Philippe Souaille | 02 mars 2012

Je n'aime pas particulièrement Maudet, mais je le rejoins clairement sur sa position à l'encontre de l'UDC... À nous de déconstruire les fausses vérités que répandent les membres de ce parti, spécifiquement la ligne blochérienne ...

Écrit par : Grégoire Barbey | 02 mars 2012

voter Maudet ou socialiste pas une grande diffèrence je voterai alors MCG:

Écrit par : deleze c. | 02 mars 2012

Je déteste particulièrement ce p'tit con qu'est Maudet, alors je voterais pour un mec qui a des couilles, Stauffer !

Écrit par : Victor Winteregg | 02 mars 2012

M. Stauffer est l'homme de la situation. On aime ou on n'aime pas le MCG,l'intérêt supérieur de Genève doit primer. Voter Stauffer c'est voter utile

Écrit par : Amar | 02 mars 2012

Monsieur Bertinat, voulez-vous que le gouvernement soit de gauche ?
en ne soutenant pas Maudet ou un autre (il serait étonnant que Gauthier n'y soit pas) vous élisez le candidat socialiste.
Le reste n'est que myopie et pseudo philosophie.
La droite dans son ensemble doit se reunir derrière le candidat PLR (Maudet ou Gauthier).
Et je parle aussi du MCG.
Le MCG avait l'opportunite d'assurer un siège dans 2 ans en négociant son soutien au PLR.
Faute politique de la part de monsieur super verre d'eau.

Écrit par : Bertrand Buchs | 02 mars 2012

Arrêtez vos petits calculs politiciens et votez Stauffer. Il est le seul qui ne fait pas de calculs et c'est pour cela qu'on l'aime. Il faut donner un coup de pied dans la fourmilière élitopseudomondialiste qu'est devenue Genève où les riches vivent entre eux en employant des clandestins, où les assistés de tous genre passent leur temps à chercher le moyen d'être payer à ne rien faire, où les fonctionnaires trop nombreux s'invente du bouleau pour ensuite se décharger sur leurs collègues, où les frontaliers ont bientôt pris le pouvoir en donnant la préférence à leurs compatriotes quand une place est à repourvoir et où les gendarmes qui sont les archers du roi retournent leurs flèches contre leur maître.
Maudet ne fera que chanter avec la chorale comme il l'a toujours fait en attendant d'être le calif. Stauffer c'est notre dernière chance. On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs.

Écrit par : Norbert Maendly | 03 mars 2012

@ Philippe Souaille
Officier humaniste ferme me semble un peu "light" comme définition de Monsieur Maudet.
Mais il est vrai, que son CV, hors politique est un peu "light". Il est aussi vrai qu'il a fait de sa vie, un enjeu politique et qu'il mène sa barque avec entrain. Nous avons un politique, cultivé, intelligent et brillant mais beaucoup trop susceptible et peu enclin a accepter les remarques en provenance du terrain. Les soucis qu'il porte à son image lui font perdre des bons points.
A foce de polir on fini par rayer et le lustre s'en trouve terni.
De voir Monsieur Maudet à la sécurité face à la Police et autres membres du monde de la sécurité au CE serait certainement intéressant mais d'une autre dimension et d'un autre calibre que la sécurité de la Ville ! Réussite ne rime pas avec autoritarisme et lustre de l'image mais bien avec des problèmes de management de terrain.
Il nous faut attendre son programme de campagne et voir sa communication de fond.
Le combat Tornare - Maudet serait à n'en pas douter l'occasion d'avoir un débat intéressant.

Écrit par : tempestlulu | 03 mars 2012

"Monsieur Bertinat, voulez-vous que le gouvernement soit de gauche ?"

Parce que Hiler, Künzler et Beer sont de gauche...

MDR!


"Le MCG avait l'opportunite d'assurer un siège dans 2 ans en négociant son soutien au PLR."

Combines politichiennes. Ou quand la morale fout le camp. Et pourquoi pas une fusion plr mcg pendant que vous y êtes! C'est vraiment trop drôle. Avec le conducator à la tête du super parti!

Quel dommage que Weiss ne dépose pas plainte. Jornod élu par les voix mcg chargé de la plainte contre Stauffer. Encore trop drôle. On ne s'ennuie jamais à Genève.

Écrit par : Johann | 03 mars 2012

Or donc on nous dit, à en lire les commentaires, que nous aurons le choix entre un couillu et un neuronal ...

Pour ma part je choisirai le neuronal, étant entendu que le couillu peut les perdre au premier passage de barrière équipée de barbelés, barrière que le prétendu couillu franchit un peu trop facilement semble-t-il.

Pour résumer, nous aurons finalement le choix entre un futur ex-couillu devenu eunuque par carence neuronale et un neuronal bon teint !

CQFD !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 03 mars 2012

"...c’est qu’au-delà du débat, deux visions s’entrechoquent et ne peuvent se rencontrer : celle d’une Suisse repliée sur elle-même, peureuse et vivant dans la nostalgie, et celle d’un pays conscient de ses atouts, interconnecté et tourné vers l’avenir."

Il aurait en effet été intéressant de connaître la vision et l'ambition de l'UDC par rapport aux questions suivantes: la volonté de constrire une Suisse qui à confiance en elle et en l'avenir;, qui est ouverte sur l'étranger et le monde; qui sait qu'on a tout à gagner en se confrontant et se mesurant aux meilleurs; qui mise à fond sur les nouvelles technologies; qui st un pays qui refuse de vivre dans la crainte et le repli sur lui-même, risquant à terme de vieillir et de disparaitre dans l'indifférence générale mondiale.

Pour une fois, nous avons la rare chance de pouvoir soutenir un candidat qui a l'énergie, le dynamisme, la vision et l'ambition: Go Pierre, GO !

Écrit par : Ashwwani Singh | 03 mars 2012

Intéressant éclairage que le mot de M. Bertinat : il montre les limites de la politique politicienne et partisane. Pierre Maudet a à moitié raison, lorsqu'il parle de l'UDC. Mais son propos s'adresse, à mon avis, à l'UDC extême, extrêmiste et de l'aile blochérienne "dure". N'y a-t-il pas des UDC modérés, de droite certes, mais humanistes et plein de bon sens ? Mermoud en était, Ogi aussi, Leyraz sans doute... A torpiller ainsi la candidature de Maudet, candidat crédible, intègre et ayant fait ses preuves, M. Bertinat prend le risque d'ouvrir un boulevard à une candidature de gauche (pourquoi pas, finalement, si c'est Mme Emery Torracinta)... Est-ce ce que souhaite l'UDC ?

Écrit par : A. Piller | 03 mars 2012

Bien, bien : au fond les choses sont simples pour les UDC :

1. OU bien vous votez pour un candidats (S) fiable sur sa ligne mais qui est à des kilomètres de ce que vous pensez d'ordinaire ;

2. OU bioen vous votez pour un candidat (MCG) pas fiable et caractériel, qui est à des hectomètres de ce que vous pensez ;

2. OU bien vous votez pour un candidat (PLR) fiable, qui est à des mètres de ce que vous pensez.

De trois maux, il faut choisir le moindre, le MAUDET !

Écrit par : Pipe | 03 mars 2012

Les commentaires sont fermés.