04 mars 2012

Le Soli et le Pardo

Affiche Soli_A.jpgQuel personnage ! Lorsqu'il a été élu à la présidence de l'UDC (en novembre 2007), le secrétaire général que j'étais a mis quelques mois pour comprendre le bonhomme. Qui était Soli ? Qui était Pardo ? Ils étaient deux. L'un était brillant, cultivé, facétieux (il m'a fait quelques farces téléphoniques mémorables) et de grand talent épistolaire, l'autre était volontiers provocateur, aimant l'intrigue, manichéen et poseur. L'un et l'autre s'entremêlait et parfois s'entrechoquait. Il y avait celui qui imaginait des affiches très polémiques et celui qui posait pour la postérité dans ses habits de candidat UDC pour le Conseil des Etats. Le Soli s'amusait beaucoup de lui-même, le Pardo se rêvait en John Wayne ou en Robert Mitchum. Ce n'est sans doute pas pour rien qu'il a choisi le noir et blanc pour cette affiche. Il aimait le piquant d'une repartie et le tête-à-tête doucereux, il aimait être catégorique et pourtant l'ambiguïté ne lui déplaisait pas. Il aimait l'ombre et la lumière. Cet amoureux de la politique et du débat d'idées n'a laissé personne indifférent. Il manquera à la politique genevoise à la fois le Soli et le Pardo.

 

14:25 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Nous nous sommes plusieurs fois écharpés de fort violente manière, tant sur les ondes que dans les blogs, mais il était un adversaire de valeur et, je le pense, un homme droit. Même s'il avait été assez retors pour s'allier avec Sommaruga contre moi! Il manquera. Respects.

Écrit par : Philippe Souaille | 04 mars 2012

Mes condoléances à sa famille.

D.J

Écrit par : D.J | 04 mars 2012

Très bel hommage, condoléances à la famille et aux proches.

Écrit par : Grégoire Barbey | 04 mars 2012

Excellente analyse d'un homme intelligent et complexe à la fois!
Mes sincères condoléances à sa famille!

Écrit par : IVANOV | 04 mars 2012

j'ai eu la chance en ville de le rencontrer et d'echanger queque mots avec lui et d'echanger quelques billets su FB je garde de Mr Soli Pardo le souvenur d'un homme tres humain,drole d'une approche et d'une gentillesse peu commune il manquera beaucoup a la vie publique Genevoise

Écrit par : DANIEL FRIEDEN | 07 mars 2012

Les commentaires sont fermés.