19 mars 2012

La Ville de Genève et ses routes défoncées

Rouler à Genève est dangereux. Et même très dangereux pour celles et ceux qui se déplacent en deux-roues. Nids-de-poule, chaussée déformée, bas-côtés affaissés, autant d'obstacles qui nous obligent à zigzaguer, à freiner, à sautiller sur notre selle. Comme l'on dit aux Vernets : « Ici, c'est Genève ! ».

Et pourtant, depuis les années 1930, la Ville reçoit des subventions pour entretenir ses routes. On devine que ce n'est pas là une priorité pour le conseil administratif historiquement gauche-vert, qui pleurniche après des subventions qu'il juge trop basses. Depuis cette année, les subventions cantonales vont prendre l'ascenseur et la Ville aura largement de quoi entretenir son réseau routier. La tactique de Rémy Pagani du coup-par-coup est enfin révolue. Sa réponse-alibi : - Prenez une photo de la route abimée et j'envoie une équipe ! est à mettre au musée des bonnes blagues.

Mais en est-on bien sûr ? Il vaut mieux poser une question écrite. C'est ce qui est fait aujourd'hui...

 

16:37 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

C’est rassurant de savoir qu’un élu UDC se préoccupe des vrais problèmes des genevois.
Non, non, ce n’est pas du tout de la démagogie facile que des plaindre de la qualité des routes, c’est au contraire la prise de conscience d’un problème fondamental qui est soulevé ici…
Enfin, pendant qu’il fait ça, M. Bertinat ne s’active pas à renvoyer chez eux les familles de travailleurs clandestins victimes d’un incendie il y a quelques semaines…
C’est toujours ça de pris !

Écrit par : Vincent | 19 mars 2012

Je me souviens de mon enfance lorsque, couché sur la banquette arrière de l'Opel Kadett, je savais que nous étions arrivés en Suisse par la douceur de la caresse du bitume sur les pneumatiques. Temps révolu. Aujourd'hui nos routes sont de véritables patch-work, conglomérat de pansements goudronnés. A l'image de notre cohésion sociale. Mais ce n'est pas une fatalité.

Écrit par : mauro poggia | 19 mars 2012

L'état de nos routes communales, cantonales, reflète l'état des finances d'une ville, d'un Canton, c'est bien connu. Certaines routes ressemblent à celles de pays en voie de développement qui n'ont pas les finances pour leur entretien. Passez le "rustigraben" et vous rirez de l'image greco-romande que l'on attribue si justement à notre région !

Écrit par : Aurélien | 20 mars 2012

L'état de nos routes communales, cantonales, reflète l'état des finances d'une ville, d'un Canton, c'est bien connu. Certaines routes ressemblent à celles de pays en voie de développement qui n'ont pas les finances pour leur entretien. Passez le "rustigraben" et vous rirez de l'image greco-romande que l'on attribue si justement à notre région !

Écrit par : Aurélien | 20 mars 2012

merci vraiment,il ya un manque d'informations sur ce sujet , vous m'aidez vraiment! avant de partir je veut dir que votre flux rss n'est pas visible pour tous le monde !

Écrit par : moving companies | 15 avril 2012

Les commentaires sont fermés.