09 avril 2012

Bénédiction Urbi et Orbi : la rts "oublie" une nouvelle fois les catholiques romands

En quelques circonstances particulièrement solennelles, le Pape étend sa bénédiction à l'univers entier. Par exemple, sitôt après son élection. Ou de manière régulière, les jours de Pâques et de Noël. C'est la bénédiction Urbi et Orbi. Elle tire son nom d'une expression latine qui signifie « À la Ville et à l'univers », symbolisant le fait que le pape s'exprime à la fois en tant qu'évêque de Rome, s'adressant aux fidèles présents physiquement sur la place Saint-Pierre, et à la fois en tant que pasteur universel de l'Église, s'adressant aux catholiques du reste du monde, qui l'écoutent notamment par le biais de la télévision ou de la radio. Encore faut-il entendre la bénédiction apostolique pour la recevoir, pour se signer. Etre "là" devant son poste. A son poste...

La télévision suisse romande l'a retransmet lors de son téléjournal depuis de très nombreuses années. Sans doute depuis que la télévision existe dans notre pays. Noël 2011 a marqué le premier "oubli". Un "oubli" qui ne semble pas en être un, puisqu'il s'est répété hier, dimanche de Pâques. Au téléjournal de 12h45, un reportage évoque bien cette bénédiction mais aucune image ne permet aux catholiques de Suisse romande d'en bénéficier. Si pour ces derniers, il est toujours plaisants de voir la cérémonie et d'entendre Benoît XVI (même brièvement), la bénédiction Urbi et Orbi reste le moment fort de cette journée. Grâce à la télévision! Alors pourquoi avoir supprimer ce court moment attendu par de nombreux catholiques? On se demande évidemment quelle en est la raison et qui a pris cette décision navrante.

19:10 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

et pourquoi la rts infligerait ce genre d'âneries qui relève d'un autre âge ? L'obscurantisme, cela commence à bien faire.

Écrit par : Galileo | 09 avril 2012

Encore des images de petits garçons ???

Écrit par : Corto | 10 avril 2012

Entièrement d'accord avec vous Monsieur Bertinat.

Encore un coup venant des Francs-maçons et de leurs séides, malheureusement trop nombreux et néfastes a Genève.

merci pour votre combat courageux en faveur des catholiques.

Bien a vous

Étienne

Écrit par : Étienne | 10 avril 2012

NON, la RTS a fait son travail, puisque pendant 30 minutes, il vous était possible de visionner le pape en "vrai direct" à 12h... et de recevoir la bénédiction, ou de l’enregistrer.
Le rôle du TJ est d'informer, ce qu'il a fait. Pour la bénédiction il fallait vous lever plus tôt.

Écrit par : Philippe C | 10 avril 2012

Vous avez raison, la tsr a retransmis en direct la bénédiction lors de la messe pontificale. Mais pour le catholique qui suit, lui aussi en direct, la messe dans sa paroisse, il pouvait jusqu'à Noël 2011 recevoir cette fameuse bénédiction en différé, parce que le téléjournal la proposait dans son reportage. Ce qui n'est plus le cas.

Écrit par : Bertinat | 10 avril 2012

Monsieur Bertina, à la place d'aller dans des églises vides, si vous retourniez à l'école, parce que votre syntaxe, elle ; pas très nette !!!

Esprit, perturbé, pour le moins !!!!

Écrit par : Corto | 10 avril 2012

Ce qui m'a le plus frustrée est la référence aux problèmes politiques internes au Vatican qui n'ont été évoqués que du bout des lèvres. Un des intervenants disant sans rire que c'était la première fois que des fuites avaient lieu et que le débat n'avait jamais été public... encore un qui devra revoir son Histoire de la Papauté, car s'il me semble un des tous derniers scandales n'était-il pas l'élection Jean-Paul 1er et sa mort prématurée plus que suspecte au regard de bien des catholiques ? par exemple...

Écrit par : lulu la nantaise | 10 avril 2012

Si vous saviez combien d'intrigues minent le Vatican depuis certes, des siècles, mais en ce qui nous concerne depuis l'arrivée de Benoit, vous laisseriez vos polards sur la table de chevet !

En ce qui concerne les "affaires" d'actualité, il s'agit de détournements de fonds et de corruption au coeur de la garnison vaticanesque, vous vous souvenez dans le passé de l'affaire Licio Gelli et Marcinskus, de la banques Amobrosiano, des assassinats déguisés en suicides, des cadavres retrouvés par centaines dans toute l'Italie et plus spécialement en Toscane, de Calvi, d'héroïne et d'armes découverts puis disparus dans les coffres de la banco vaticano à Turin, enfin de quoi faire passer la mafia sicilienne pour des enfants de choeur !

Écrit par : Corto | 10 avril 2012

Tout ça, ne passera jamais en direct sur RTS !

Écrit par : Corto | 10 avril 2012

Cher Corto,

Vous oubliez que Gelli était avant tout un de ces francs-maçons a la gomme.

Amitiés

Écrit par : Jean | 10 avril 2012

La loge P2 n'a jamais été reconnue par le grand orient d'Italie, trop facile de simuler et usurper le titre de loge pour permettre à la mafia du Vatican de faire ses sales affaires !

Écrit par : Corto | 11 avril 2012

Cher Monsieur Corto,

La loge P2 était bel et bien rattachée au grand orient d'Italie. même Silvio Berlusconi en était membre.

C'est dire a quel point la franc-maçonnerie est un danger majeur pour nos démocraties.

Heureusement, il y a des hommes courageux, comme Monsieur Bertinat, qui combattent efficacement ce fléau.

Amitiés

Jean

Écrit par : Jean | 12 avril 2012

Jean, ne sallissez pas l'honneur de Monsieur Bertinat qui qu'il soit en affirmant de pareils sottises, je vais vous mettre sous le nez un article de Wikipédia, vous pourrez peut être encore tenter de répondre, quant à Berlusconi, jamais le grand orient d'Italie reconnaitrait dans sa famille un fasciste ayant fait union avec la ligue du nord !!!

"Propaganda Due (prononciation italienne : [propaˈɡanda ˈduːe]) ou P2 était une loge maçonnique dépendant du Grand Orient d'Italie de 1945 à 1976, puis une loge pseudo-maçonnique (également qualifiée de loge « noire » ou loge « clandestine ») dont l’existence était illégale (au regard de la constitution italienne interdisant les loges secrètes et l’appartenance de représentants de l’Etat à des organisations secrètes) de 1976 à 1981.

Durant les années pendant lesquelles la loge était dirigée par Licio Gelli, P2 a été impliquée dans plusieurs affaires criminelles italiennes, dont la faillite de la banque Ambrosiano étroitement liée au Vatican, les assassinats du journaliste Mino Pecorelli et du banquier Roberto Calvi, et des affaires de corruption reliées au scandale des pots de vin de Tangentopoli. Les agissements troubles dans le cadre de la P2 ont commencé à être révélés au début des années 1980, avec les enquêtes sur la faillite de l’empire financier de Michele Sindona, un banquier lié à la Mafia.

La P2 a parfois été qualifiée d’« Etat dans l’Etat », ou de « gouvernement de l’ombre »1. La loge comprenait parmi ses membres des journalistes influents, des élus parlementaires, des industriels, et des officiers militaires de haut rang. On pouvait par exemple y croiser Silvio Berlusconi, l’héritier du trône d’Italie et les chefs des trois branches des services secrets italiens.

En perquisitionnant dans la villa de Licio Gelli, la police a trouvé un document baptisé « Plan de la Renaissance Démocratique », qui en appelait à la concentration des médias, à la suppression des syndicats et à la réécriture de la Constitution de la République italienne.

En dehors de l’Italie, la P2 a également été active en Amérique latine pendant la période de la Guerre sale."

Écrit par : Corto | 12 avril 2012

Les commentaires sont fermés.