02 mai 2012

Dublin : il faut très rapidement dénoncer cet accord !

La Suisse mène une politique en matière d'immigration digne de la Grèce. Le patron de l'Office fédéral des migrations (ODM) l'avoue piteusement : ses services sont totalement dépassés face à l'afflux de migrants venus d'Afrique du Nord. Si 2011 était une année record en matière de demandes d'asile, les trois premiers mois 2012 font plus fort encore : + 63% (+7'150 personnes) par rapport au premier trimestre de l'année précédente. L'ODM relève que dans le cadre d'un départ contrôlé, 67% des demandeurs d'asile (3'188 personnes) ont quitté la Suisse. Mais combien sont revenus sous l'effet « porte tournante » de Dublin ? 20% répond l'ODM. Et de préciser que ce phénomène ne cesse de prendre de l'ampleur !

Que va entreprendre le Conseil fédéral pour lutter contre cette explosion de demandes d'asile qui devaient, grâce à la convention Dublin, diminuer fortement ? Il va tout simplement baisser les bras et laisser faire. Ainsi, depuis mars 2012, pour toute personne entrée illégalement en Suisse et demandant l'asile, s'il est avéré qu'elle a déjà déposé une demande et que son transfert a eu lieu dans les 6 mois, une simple fiche d'information lui sera remise et elle sera priée de quitter notre pays. S'il vous plaît, serait-on tenter d'ajouter. Voilà où en sont les services de Madame la Conseillère fédérale Somaruga après 5 ans d'une convention Dublin impraticable pour les pays méditerranéens. Fini les procédures administratives parce qu'il est devenu impossible pour l'administration fédérale de faire face une augmentation des demandes d'asiles multiples sans précédent, ainsi qu'aux très nombreuses demandes d'asiles de provenance du Maghreb. Dublin doit être rapidement dénoncé ! Tout simplement parce que la Suisse ne parvient plus à appliquer ses lois...

 

07:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.