05 juin 2012

Ville de Genève: un UDC président en 2013

Pascal Rubeli est magnifiquement élu à la première vice-présidence du Conseil municipal. Le groupe UDC est particulièrement content de cette belle élection. Pascal Rubeli devrait donc être le prochain président du parlement, témoignant ainsi le profond respect que témoigne l'UDC pour les institutions publiques.

18:12 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Quelques soient les succès, les mérites, les nominations et autres récompenses cela me fait toujours mal de savoir que c’est un des parti les plus xénophobe d’Europe qui les a obtenus.

Pire, j’ai honte !

Je sais, depuis le temps que l’UDC est le parti le plus puissant de Suisse, j’aurais du m’habituer….mais pas à Genève, pas dans la ville d’Henri Dunant, pas dans la cité où siègent les plus prestigieuses organisations internationales….Pas chez moi, pas dans cette ville qui, partout ailleurs dans le monde est considérée comme une ville de paix et de liberté.

Bref ! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours pensé qu’à Genève on valait mieux que ça et qu’on était, par conséquent, imperméables aux discours nauséabonds de l’UDC et de son générique local…

Mais bon, je suis dans le champ apparemment !

Écrit par : Vincent | 06 juin 2012

Le commentaire ci-dessus m'incite à commencer un travail que je voulais faire depuis longtemps : compiler un petit glossaire des expressions fétiches des bien-pensants de gauche, d'extrême gauche, de verte et d'ultra-verte.

Ce sera vraiment un tout petit glossaire, à la hauteur du vocabulaire restreint de ces personnages. Commençons par "Vincent"

- j'ai honte
- cela me fait mal
(fonctionne très bien avec des interjections comme "j'ai-honte-d'être-suisse". var.: "j'ai froid dans le dos", qui est servi d'habitude avec "les-heures-les-plus-sombres-d'Europe" et "le-bruit-de-bottes")
- l'Europe
(le grand arbitre, la déité morale suprême)
- xénophobe
(fonctionne très bien là où il serait imprudent de mettre "raciste", qui sait, peut être que les méchants xénophobes seraient capables de démasquer le pôvre "Vincent", le traîner en justice pour injure et... gagner, alors que "xéno" est suffisamment calomnieux mais pas assez pour le tribunal)
- Henri-Dunant
(bon philantrope et mauvais commerçant, fonda avece Gustave Moynier la Croix-Rouge, fuit Genève en 1867 et n'y remit jamais les pieds jsq sa mort en 1910 ; de tout ce que je viens de dire les "Vincent" ne savent d'habitude que "y a eu Croix-Rouge"). Avec "jan-jak-roussô" et "l'europe", un des trois juges moraux du parti le plus "ksenofob".
- "organisations internationales" (ah oui, quatrième juge moral)
- "discours nauséabond" (dans Charlie Hebdo, la bible du troskyiste, ils dessinent tous ceux "d'extrême-droâte" (càd toux ceux plus à droite que Hollande) avec des mouches autour, des caca-étrons, etc. S'allie très bien avec "les-heures-les-plus-sombres-d'Europe" et "le-bruit-de-bottes").

Continuez, Vincent. Je sais que c'est pas très riche et varié chez vous et les vôtres mais il faut avancer, par honnetteté intellectuelle (même si ces deux mots vous paraissent vaguement hostiles).

Écrit par : Youri Gagarine | 06 juin 2012

"pas chez vous"...ah parce que Genève vous appartient donc Vincent !? Vous vous croyez seul au monde ? Etre au bénéfice de la pensée unique, la seule qui compte et détient la vérité - la vôtre vraisemblablement - absolue....

Nauséabond avez-vous dit...humm, je sens à mon tour comme une odeur..la vôtre ..et qui ne me plaît guère non plus :-) Si l'air vous semble si malsain et bien expatriez-vous en Chine...par exemple.

Écrit par : Valérie | 06 juin 2012

@ Youri,
Je sais que dans vos milieux on aime bien mettre des étiquettes à tout le monde, c’est rassurant et c’est plus simple ainsi…. et comme apparemment vous n’avez pas peur des théories simplistes….

Mais là, sur le coup là, désolé, c’est manqué, si vous voulez vraiment m’apposer une étiquette (personnellement, je trouve cela trop réducteur et donc irrespectueux) la seule que je pourrais assumer, c’est celle de protestant.
Et c’est donc en tant que protestant (tendance verte effectivement mais plutôt vert libéral) que non seulement j’assume tout ce que j’ai écrit plus haut mais qu’en plus, j’ajouterais que je suis et je serais toujours allergique à tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à la xénophobie, au racisme et à l’intolérance et donc plus généralement au manque de compassion et d’humanité.

Voilà pourquoi, je me suis permis (sur le blog d’un conseiller municipal UDC que je remercie au passage de n’avoir pas « deleté » mon message contrairement aux coutumes de ses amis et autres « apparentés ») cette petite amorce dans laquelle, à mon grand plaisir, vous avez foncé la tête baissée.

Je ne répondrais donc pas à vos attaques, vu que je ne me sens pas concerné par votre mépris pour les gauchistes mais en ce qui concerne l’Europe, je me permettrais juste de vous rappeler que, que cela vous plaise ou non, nous en sommes (géographiquement) le noyau et il est donc difficile de ne pas en tenir compte. Je veux bien essayer de comprendre que vous rêvez d’un monde où nous serions totalement isolé et où la mondialisation et tout ce qui vient avec n’existerait pas, mais ce n’est pas sur cette planète là que nous vivons et tôt ou tard, vous devrez vous y faire…..

Ceci dit, si vous désirez débattre en tout sérénité et lucidité, c’est quand vous voulez (ou presque)….

Écrit par : Vincent | 07 juin 2012

Quant à Valérie :

Non, Genève ne m’appartient pas et si vous aviez eu le courage de supporter l’odeur de ma "prose" jusqu’au bout vous auriez lu que je finissais par admettre que je suis apparemment à côté de la plaque, vu que les partis populistes sont malheureusement en plein essor.

Quant à la Chine, non je n’ai pas très envie d’y habiter vu que ce pays (dont je ne conteste pas, par ailleurs, le droit de profiter à son tour du système néo libéral mondial pour devenir la plus grande puissance économique de la planète) représente avec son nationalisme exacerbé et son mépris pour les libertés individuelles (même si ce je ne suis pas certain que cela soit vraiment une priorité pour les chinois qui pour le moment sont surtout concentrés sur l’augmentation spectaculaire de leur pouvoir d’achat) exactement tout ce que je déteste.

Par contre avec son racisme primaire (dû principalement à l’ignorance contrairement à chez nous) et son nationalisme économique, je me demande jusqu’à quel point ce pays vous rebute vraiment ?

Écrit par : Vincent | 07 juin 2012

Saluons donc comme il se doit Monsieur Rubeli !
Félicitations !

Écrit par : Victor Winteregg | 07 juin 2012

Les commentaires sont fermés.