07 juin 2012

Initiative de l'ASIN: un sondage à prendre avec des pincettes

Dans son édition de ce jour, Le Temps nuance le résultat du dernier sondage SSR qui donne l'initiative de l'ASIN comme clairement rejetée par les citoyens (33%). Le quotidien pro-européen n'a pas la mémoire courte. Il se rappelle la lourde erreur de l'institut de sondage gfs.berne lors du vote concernant l'initiative sur les minarets. Il avait alors donné le non gagnant à hauteur de 53%. Au soir des résultats des votes, le camp du oui l'emportait avec 57,5%. L'explication donnée était celle de l'autocensure des "sondés" sur un sujet unanimement combattu par la classe politico-médiatique. L'initiative de l'ASIN sur les traités internationaux se trouve sensiblement dans le même cas. Il n'est pas inintéressant d'observer que le seul commentaire relaté par Le Temps est celui de Christina Caggini, directrice romande d'economiesuisse. Cette dernière pense qu'il n'y a rien qui laisse penser que le sondage est plombé par un vote caché. Pas si sûr, dans la mesure où gfs.berne remarque que le scrutin s'annonce comme un vote dit d'ouverture ou de fermeture. Les électeurs sondés ont voté en fonction des mots d'ordre des partis, à l'exception du PDC. Rien n'est joué!

17:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.