26 juin 2012

Ville de Genève et politique internationale : rappel à l'ordre !

Le Conseil administratif de la Ville de Genève est connu pour exceller dans le mélange des genres. On se souvient de Sandrine Salerno, responsable (épicène oblige...) des finances municipales et menant campagne en 2009 contre la baisse d'impôts soumise à votation cantonale. Le Conseiller administratif d'extrême gauche, Rémy Pagani voyage beaucoup, mais pas forcément pour représenter les citoyens de la Ville, ni même les institutions municipales. Ainsi s'est-il baladé en République Démocratique du Congo, en ex-Yougoslavie ainsi qu'en Palestine pour, selon ses dires, apporter en tant qu'autorité sa reconnaissance et son soutien aux luttes des « résistants » rencontrés sur le terrain. Sur «Al-Jazeera», l'actuel Maire de Genève a dénoncé le mur de séparation construit par l'Etat d'Israël et apporter à nouveau son soutien au combat des Palestiniens. Dernier exemple en date, la réception du président tunisien au Palais Eynard, que des liens d'amitiés politiques lient à l'actuel maire de Genève, grand admirateur de la lutte héroïque du peuple tunisien pour sa liberté.

Si les élus au Conseil administratif issus de la gauche et de l'extrême-gauche continuent à se rêver en champions de la dictature du prolétariat ou encore en activistes syndicalistes, il faut donc leur rappeler les règles du jeu. En matière de politique étrangère, la compétence est d'ordre fédérale. Au niveau cantonal, le Conseil d'Etat est chargé des relations extérieures dans les limites de la constitution fédérale. Pour ce faire, le groupe UDC dépose ce jour une résolution sur le bureau du Conseil municipal. Une lettre est également adressée au Centre de compétences des communes pour qu'il nous fasse part de sa compréhension du cadre légal en relation avec les agissements du Maire de Genève, M. Rémy Pagani.

Quant à l'aspect financier, une interpellation écrite sera déposée pour demander comment le Conseil administratif finance ses balades et rencontres en  matière internationale.

 

14:44 | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Facebook | | | |

Commentaires

sauf que, sauf que ... l'élu en question représente sa municipalité et s'abstient de faire de la politique étrangère au nom de la confédération. Donc, plouf, plouf sera la bruit que votre résolution fera - comme bien d'autres - en touchant le fond de la poubelle du parlement.

Écrit par : Djinus | 26 juin 2012

Il est difficile de croire que "l'élu" représente autre chose que sa sensibilité politique. Contrairement à votre commentaire, ses voyages et autres réceptions tombent sous la loi concernant les affaires étrangères. C'est ce qu'il n'a pas compris. Ou ne veut pas comprendre. Tout comme vous...

Écrit par : Bertinat | 26 juin 2012

J'admets bien que les affaires étrangères du pays, relève de la compétence de la confédération, comme la constitution fédérale l'indique d'ailleurs. Mais lorsqu'un élu communal, se rend à l'étranger en tant qu'élu communal, il faudra quand même m'expliquer qu'elle loi pourrait empêcher ceci.

Écrit par : Djinus | 26 juin 2012

@Djinus : Reste à savoir par qui il a été mandaté pour représente officiellement le ville de Genève, si c'est par ses collègues du Conseil Administratif ou le Conseil Municipal éventuellement on peut l'admettre mais j'en doute fort, ce qui n'empêche pas que les Autorités Fédérales n'ont vraiment pas besoin de l'intervention d'un roitelet de quartier vienne se mêler de politique étrangère. Il y a suffisamment de problèmes à régler.

Écrit par : Grain de sel | 26 juin 2012

Si je ne me trompe, le maire de la ville de Genève à la compétence implicite de représenter la commune en suisse et à l'étranger. Ainsi, il n'y a pas besoin pour cela que la parlement ou les autres conseillers administratifs lui en donne le mandat.

Et à nouveau, il ne s'agit pas de politique étrangère fédérale.

Écrit par : Djinus | 26 juin 2012

Les Mairies de toutes les grandes Villes de Suisse ont des échanges culturels ou diplomatiques avec d'autres grandes Villes, il n'y a rien de nouveau, ni d'extraordinaire, sauf si on veut faire de la Suisse un îlot fermé, sans contact avec l'extérieur. Drôle de programme au 21ème siècle pour une Ville internationale.

Écrit par : clavreuil | 26 juin 2012

J'aimerais beaucoup que le courageux "clavreuil" m'indique quels sont les "grandes villes" sélectionnées par Rémy Pagani lorsqu'il s'exprime sur les ondes d'Al-Jazzera après s'être rendu en Palestine. Et sur la base de quels critères sont choisi ces "grandes villes", bien évidemment non-idéologiques....

Écrit par : Bertinat | 26 juin 2012

La politique étrangère incombe indéniablement au Conseil fédéral et plus précisément au DFAE (Art. 54 de la Constitution fédérale) :

"Art. 54 Affaires étrangères
1 Les affaires étrangères relèvent de la compétence de la Confédération."

La participation des cantons aux décisions de politique extérieure et les relations des cantons avec l'étranger sont clairement définies aux Art. 55 et 56 de cette même Constitution fédérale :

"Art. 56 Relations des cantons avec l’étranger
"1 Les cantons peuvent conclure des traités avec l’étranger dans les domaines relevant de leur compétence."
"2 Ces traités ne doivent être contraires ni au droit et aux intérêts de la Confédération, ni au droit d’autres cantons. Avant de conclure un traité, les cantons doivent informer la Confédération."
"3 Les cantons peuvent traiter directement avec les autorités étrangères de rang inférieur; dans les autres cas, les relations des cantons avec l’étranger ont lieu par l’intermédiaire de la Confédération."

On invoque souvent "la Genève internationale" pour justifier certaines prises de paroles, voire certaines rencontres avec des autorités internationales, par le Maire de Genève, mais on oublie à cet égard que Genève ne bénéficie d'aucun statut particulier dans la Constitution fédérale. Par conséquent le Maire de Genève, quel qu'il soit, ou quelle qu'elle soit, n'exerce à ce niveau qu'un rôle protocolaire.

S'agissant maintenant des voyages à l'étranger du Maire de Genève, et des Conseillers administratifs, il me paraît nécessaire de les clarifier. Ces magistrats ont-ils les compétences d'en décider eux-mêmes ? Le cas échéant, qui les mandate, de quel budget émargent les frais engendrés et à qui ces magistrats rendent-ils des comptes ? Au Conseil municipal ?

Pour prendre un exemple concret, Madame Sandrine Salerno s'était expliqué sur son blog d'un voyage effectué au Mexique en novembre 2010 avec deux de ses collaborateurs (!) pour participer à un congrès du "Réseau mondial des villes" (?). "Une semaine de travail intense..." écrit-elle ... Une semaine de "travail intense" pour trois personnes, mais pour quels résultats ? On se le demande ... Chacun appréciera à l'aune de sa sensibilité. Voir ici :

http://www.sandrinesalerno.ch/site/2010/11/au-mexique-geneve-renforce-sa-place-dans-le-reseau-mondial-des-villes/

Et un compte-rendu ici :

http://www.cities-localgovernments.org/committees/cisdp/Upload/general_docs/acta_mexico_fr.pdf

Les contribuables apprécieront !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 27 juin 2012

La gauche soutient systématiquement les islamistes et autres el assad chez qui les tribuns de gauche allaient faire des stages de Takhia (mensonge systématique), ils font comme leurs idoles arabes qui déclarent le matin que leur gouvernement ne changerait pas leurs accords internationaux sur une chaine occidentale et deux heures plus tard déclarer exactement le contraire sur une chaine iranienne !

Ces gauchistes qui passent aux heures de pointe dans les quartier populaire en vélo et cela quand il y a foule, puis qui courent se changer et vont accueillir dans les grosses limousines noires de la ville de Genève pour accueillir des membres du hamas sur le tarmac de Cointrin, sans contrôle douanier et avec des grosses mâles Vuiton !

Quelques temps plus tôt, un certain Hodger envoyé par le léonin Samaruga à Gaza pour le compte de banques venant juste de signer des accords de "compliances" avec la FINMA et préparant "commission comprises" l'arrivée de ce que la corruption mondiale fait de mieux pendant que le petit état d'Israël achemine quotidiennement plus de 160 camions à des cliques qui en remerciement lancent des missiles sur les populations civiles puis ramassent les enfants de leurs opposant pour en faire des boucliers enfantins !

Voilà le portrait que je me fais de cette gauche-écolo pudibonde et puritaine trainant dans les salons des banques et des sauteries financées avec nos impôts !

Écrit par : Corto | 27 juin 2012

Pour l’anecdote, le gouvernement israéliens après avoir réussi d'éradiqué un bon pourcentage de la corruption endémique de l'olp et grâce à des collaborations commerciales a fait que la population arabe de Judée-Samarie jouit d'une croissance économique annuelle de plus de 8%, ce qui laisse à la traîne même des pays comme la Suisse !

Ce démarrage en trombes de l'économie "palestinienne" gêne considérablement les mafias "humanitaire" ainsi que les politique qui par le passé pouvaient virer un bon pourcentage des "donations publiques" sur des comptes moins publics, comme le compte laissé par arafat dans une banque genevoise avec un pactole de plus de 25 milliards de Chf, plus intérêts depuis son départ des cliniques parisiennes, seul endroit où les notaires genevois acceptaient de se rendre, il n'osaient pas se rendre à Ramalah et craignaient une fouille en règle lors du passage douanier à l'aéroport de Ben-Gourion !

Alors les larbins des banques spécialisées dans les fonds des dictatures de gauche, comme la Syrie et ses petits protégés, Hizbollah et hamas, ont accourus auprès des membres de hamas afin de leur permettre de venir en Suisse ouvrir des comptes à numéros !

Écrit par : Corto | 27 juin 2012

(je suis obligé de posté mes commentaires en plusieurs fois, la TDG concentre beaucoup d'énergie sur le compte "Corto" !


Ce n'est pas compliqué, dans le passé où c'était Ziegler qui remplissait la fonction de siceron pour les banques ayant créer de toutes pièces le désastre "palestinien", donc Ziegler qui passait la plus grande partie de sont temps entre les salons feutrés des banques complices des régimes de gauche et les hôtels des bords du Rhône !

Ne vous en faites pas, Ziegler était sous très haute surveillance et équipé de micros dont il n'imaginait pas le degré de miniaturisation !

Je l'ai vu avec des politiques syriens, brésiliens (depuis sa conversion au socialisme), nord-Coréens, de quantités de dictateurs africains et j'en passe, je ne parle de son passé plus lointain où il était l'ami personnel de polpot, des kadhafi, des el assad, des mollahs en vogues et de khamenei en personne, de sawimbi et ses diamants gros comme le poing, enfin de toute cette gauche si proche de leurs peuples, tellement proches qu'ils les massacres à chaque anniversaire de leurs révolutions !!!

Écrit par : Corto | 27 juin 2012

Pour l’anecdote, le gouvernement israéliens après avoir réussi d'éradiqué un bon pourcentage de la corruption endémique de l'olp et grâce à des collaborations commerciales a fait que la population arabe de Judée-Samarie jouit d'une croissance économique annuelle de plus de 8%, ce qui laisse à la traîne même des pays comme la Suisse !

Ce démarrage en trombes de l'économie "palestinienne" gêne considérablement les mafias "humanitaire" ainsi que les politique qui par le passé pouvaient virer un bon pourcentage des "donations publiques" sur des comptes moins publics, comme le compte laissé par arafat dans une banque genevoise avec un pactole de plus de 25 milliards de Chf, plus intérêts depuis son départ des cliniques parisiennes, seul endroit où les notaires genevois acceptaient de se rendre, il n'osaient pas se rendre à Ramalah et craignaient une fouille en règle lors du passage douanier à l'aéroport de Ben-Gourion !

Alors les larbins des banques spécialisées dans les fonds des dictatures de gauche, comme la Syrie et ses petits protégés, Hizbollah et hamas, ont accourus auprès des membres de hamas afin de leur permettre de venir en Suisse ouvrir des comptes à numéros !

Ce n'est pas compliqué, dans le passé où c'était Ziegler qui remplissait la fonction de siceron pour les banques ayant créer de toutes pièces le désastre "palestinien", donc Ziegler qui passait la plus grande partie de sont temps entre les salons feutrés des banques complices des régimes de gauche et les hôtels des bords du Rhône !

Ne vous en faites pas, Ziegler était sous très haute surveillance et équipé de micros dont il n'imaginait pas le degré de miniaturisation !

Je l'ai vu avec des politiques syriens, brésiliens (depuis sa conversion au socialisme), nord-Coréens, de quantités de dictateurs africains et j'en passe, je ne parle de son passé plus lointain où il était l'ami personnel de polpot, des kadhafi, des el assad, des mollahs en vogues et de khamenei en personne, de sawimbi et ses diamants gros comme le poing, enfin de toute cette gauche si proche de leurs peuples, tellement proches qu'ils les massacres à chaque anniversaire de leurs révolutions !!!

Écrit par : Corto | 27 juin 2012

Je viens de lire le contenu du projet de résolution ... c'est absolument consternant. Vous rendez-vous compte que votre nom sera associé à jamais à un texte qui manie les sous-entendus à coup de guillemets, qui utilise procès d'intention et références juridiques sans argumentation, pour finalement reprocher à un politicien de "propager une idéologie" ...

Je me réjouis de voire ce que le parlement va en faire. Quand sera-t-elle débattue ?


(A part ça Corto, fait beau dans ton pays religieux ?)

Écrit par : Djinus | 27 juin 2012

Merci d'être là pour dénoncer! Que ferait-on sans vous Eric!

Écrit par : ethylotest | 27 juin 2012

Djinius, tu dois confondre, je ne suis pas égyptien !

Écrit par : Corto | 28 juin 2012

Djinius, tes copains vont avoir de gros problèmes si ils continuent avec leurs petites mesquineries, et tu sais comment 1,4 milliards de musulmans se font à chaque fois mettre la fessée quand ils vont trop loin !
Heureusement que le peuple d'Israël a des coi... parce que du côté de l'Europe et aussi de la Suisse, on pourrait se demander, ou pour le moins se poser la question ! Mais allez vous mettre à plat ventre ou à 4 pattes devant les qataris ou autres hani le lapidateur, Djinius, à chacun son truc !!! Moi je reste debout et je regarde tout le monde, fixement sans baisser les yeux !

Palestiniens : Avertissement sévère à Poutine « Vous avez souillé les lieux saints.. »

Nous disons à M. Poutine et ses semblables, que le Mur des Lamentations est purement islamique, et fait partie intégrante de la mosquée Al-Aqsa, et les non-musulmans n’ont pas le droit d’accès au mur ou à la mosquée Al Aqsa.

Écrit par : Corto | 28 juin 2012

A propos des gentils musulmans et des "gauchiasses":

http://blog.sami-aldeeb.com/2012/06/28/fin-programmee-du-christianisme-en-orient/

Écrit par : Pierre NOËL | 28 juin 2012

Toujours aussi à la masse les fous de dieux ! Ah oui, j'oubliais, les fous de dieux dangereux, c'est pas vous, c'est les autres fous de dieux. Cela fait évidemment une énorme différence, et fait diablement (oops) avancer le débat lancer par le député éditeur de ce blog : Le maire de la ville de Genève a-t-il les prérogatives légale pour se rendre à l'étranger et rencontrer des officiels, etc.

Écrit par : Djinus | 28 juin 2012

Quand la Suisse aura le centième des prix nobel obtenu par Israël, on pourra parler "d’obscurantisme" monsieur Djinius avec vos sous entendus putrides, quant affaires de pédophilies affectant la spiritualité helvète et les protections judiciaires dont bénéfices les violeurs d'enfants, c'est une folie de "D.ieu" qui ne me convainc guère, comme lapidé les femmes et couper des têtes de chrétiens.

Et encore un détail pour Djinius, les fous auxquelles envers qui il distille ses lâches allusions, comme l'ont fait ses pères sous d'autres régimes, ne sont pas lié à une religion au sens où il pourrait l'entendre, ces fous, étudient, ils ne suivent pas aveuglément des certitudes figées, mais se consacrent à un Enseignement", c'est ce qui fait que ces fous, qui dérangent exagérément l'âme tourmentées de Djinius, ont toujours su faire cohabité leurs connaissances en sagesses et en très hautes technologies, l'un des prix nobel de biologie est également versé dans cet enseignement, alors nous pouvons parler d'une "folie" qui apparente le génie, contrairement à l'obscurantisme prônée par d'aitres fous, eux moins convainquant !

Le jour où un autre peuple génèrera autant de génies que le fait le peuple des enfants d'Israël, ne serait-ce qu'un centième, Djinius pourra ne plus faire semblant de parler de "fous de D.ieu", car peux sur terre peuvent se prévaloir d'être arriver à faire de "cette folie" de tels joyaux !

Mais Djinius préfère l'imbécilité de ces fous qui corrompent même nos institutions comme cette présence du lapidateur en tête des colonnes des blogs TDG !

Tout dépends de quelle folie nous parlons, mais seuls sont fous, ceux là mêmes, qui se croient à l'abri de la folie !

Écrit par : Corto | 28 juin 2012

Mais ne nous laissons par égarer par les provocations stériles et putrides de Djinius, revenons vers une autre corruption que nui à notre ville, cette pourriture qui s'en prend à la tête !

Écrit par : Corto | 28 juin 2012

Avec plus d’un an de retard, les médias occidentaux ont enfin compris ce que Mediarabe.info avait dévoilé des pratiques de la dictature syrienne. Le Vatican a également fini par dénoncer les religieux chrétiens qui servent le "Tueur en Syrie" et qui travestissent la vérité sur la révolte syrienne pour assurer la survie de leur "maître chanteur". Nous sommes triplement satisfaits : par l’approche de la fin du régime, par la prise de conscience en Europe, et par la pertinence de nos analyses.


Le 28 janvier 2011, Mediarabe.info était l’un des précurseurs de la révolte syrienne. Notre site s’était attardé sur le cas syrien : Le régime de Damas affûte ses armes et bachar al-assad prépare son avion !!. Le 30 janvier 2011, nous avions publié les révélations d’un officier syrien relatives aux mesures préventives prises par le régime, qui craignait déjà l’arrivée en Syrie du vent de la liberté qui venait de souffler sur la Tunisie et l’Egypte : Des attentats pour sauver le régime d’assad ?.

Le 29 mars 2011, nous avions révélé comment assad a opté pour le scénario libyen en préparant un bain de sang. En mai 2011, nous avions expliqué comment le régime s’employait à donner une dimension islamique à la contestation, née pourtant quelques semaines à peine auparavant, et qui demeurait encore pacifique. Dans notre analyse, nous avions évoqué le rôle plus que trouble de la religieuse Agnès-Mariam de la Croix.

En septembre 2011, nous avions dévoilé comment le régime avait érigé le "mensonge" en religion d’Etat, avec la complicité et les "égarements" du Patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, Bechara Raï. Les positions contre-nature de ce dernier a d’ailleurs accentué les divisions au Liban entre les pro-assad (hezbollah, Michel aoun, nabih berri) et les souverainistes, avec à leur tête Samir Geagea. Ce n’est que la semaine dernière qu’une rencontre - assez froide - a permis aux souverainistes d’expliquer leurs reproches au Patriarche après qu’il ait tenté de rectifier le tir en prenant ses distances avec assad.

En novembre 2011, nous avions publié des informations exclusives, décortiquant les méthodes qui ont permis au régime de bachar al-assad d’exploiter des religieux qu’il avait corrompus et protégés. En février 2012, nous avions expliqué comment les chrétiens syriens sont de plus en plus engagés dans la révolution...

Les langues se délient, le Vatican se réveille

Ce n’est qu’en juin 2012 que le Vatican a fini par reconnaître que « les Chrétiens en Syrie ne sont pas pris pour cible en tant que tel, par les insurgés ». Il vient d’admettre que « des prélats chrétiens font la propagande du régime en présentant les révoltés comme des tueurs des chrétiens ». Pour s’en convaincre, il suffit de lire le très intéressant compte rendu de l’ancien diplomate français, spécialiste de la Syrie, Ignace Leverrier. Les analystes convergent désormais vers un constat : « le régime exploite les religieux et les dépêche à Washington » pour convaincre les Américains, et à travers eux l’Occident, que « bachar al-assad demeure le garant des minorités » !

Des opposants syriens, chrétiens, comme Michel Kilo et Sylva Kouriyé, dénoncent aussi les évêques, les prêtres et les religieuses qui sont des agents des services de renseignements. Ces hommes de religion, mais peu catholiques, sont accusés d’avoir « livré aux autorités des opposants chrétiens qui ont osé se réfugier dans leurs églises ». Leur complicité avec le dictateur a poussé plusieurs militants chrétiens syriens à envoyer une lettre ouverte au Vatican, menaçant de se convertir, si l’église continuait à tolérer le régime, et pire, à le défendre.

L’équipe de Mediarabe.info est triplement satisfaite. Elle l’est parce que la fin du calvaire des Syriens s’approche, avec la fin prévisible, sinon souhaitée, de la dictature. Le monde libre doit accélérer la mutation de la Syrie pour empêcher, à juste titre, la radicalisation de la contestation telle que la souhaite le régime. Notre satisfaction tient aussi à la justesse de nos analyses et à leur pertinence, comme le confirment les dernières prises de positions du Vatican, bien que tardives. Notre fierté d’avoir été les premiers précurseurs de la révolte syrienne sera néanmoins comblée par la victoire de celle-ci.

Écrit par : Corto | 29 juin 2012

il est 12H50, bientôt l'heure du couvre feu, et ça juste à cause de Corto, MDR

Écrit par : Corto | 30 juin 2012

Les commentaires sont fermés.