04 septembre 2012

Au pas de charge!

Courrier adressé ce jour au président et aux membres du bureau du Conseil municipal

Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les membres du bureau,

Au lendemain de la séance supplémentaire de notre Conseil municipal destinée à traiter un ordre du jour très chargé, il m’apparaît, comme sans doute à de nombreux collègues, que l’exercice est raté. Convoqué à 17h, les élus municipaux ont traités l’ordre du jour à partir de 22h…

Ce résultat, presque risible si l’on considère que la majeure partie de notre temps a été consacré à discuter des urgences (!), est révélateur de graves dysfonctionnements dans l’organisation et la conduite de notre Parlement. Il est d’autant plus grave qu’un nouveau réglement a été voté lors de la dernière année de la législature 2007-2011 après une bonne année de travail et est entré en vigueur sitôt le nouveau Parlement élu, en juin de la même année. Un réglement “tout neuf” qui a rapidement posé de nombreux problèmes dans son application.

Il n’est tout simplement plus possible de continuer ainsi. Il faut revoir sans délai les points les plus importants à modifier dans notre règlement pour permettre aux Conseillers municipaux de travailler correctement dès le 11 septembre et cesser ainsi d’offrir le spectacle honteux que nous avons donné non seulement hier soir mais aussi ces derniers mois en ne parvenant que rarement à réellement empoigner notre ordre du jour.

Il n’y a pas trente six solutions pour résoudre ces dysfonctionnements. Il revient au bureau du Conseil municipal de se saisir en toute hâte de ce problème et d’y trouver les premières réponses qui amélioreront cette invraisemblable situation. Comment se fait-il que le bureau n’aie pas fait voter en priorité le point 8 de notre ordre du jour qui permettait (nous l’espérons!) de régler… les urgences en n’accordant plus que deux minutes de parole par partis pour débattre?

Je prie donc les membres du bureau de se réunir sans délai, en compagnie des chefs de groupe, pour étudier au “pas de charge” des solutions innovantes et de les faire voter dans un laps de temps très court pour reprendre en main une situation qui nous échappe aujourd’hui totalement.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les membres du bureau, l’expression de ma considération distinguée. - Eric Bertinat


16:11 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il y a une chose à faire de toute urgence, c’est de supprimer la retransmission télévisée du Conseil Municipal, je tiens le pari que les séances vont immédiatement gagner en efficacité et en sérénité.

Écrit par : Gilliéron | 04 septembre 2012

M.Gillieron vous avez raison et M.Bertinat aussi. Le spectacle du CM est pathétique à la tv. Le plus souvent les prises de parole sont archi mauvaises. Hésitation, mauvaises phrases, vocabulaire hasardeux. la pluspart des conseillers veulent imiter les députés francais(la remarque vaut pour le grand conseil) et faire du verbe mais ils n'ont ni l'aisance ni la classe ni le vocabulaire. supprimons les représentations et les séances iront beaucoup plus vite

Écrit par : pralong | 05 septembre 2012

Introduisez dans le règlement un article qui stipule qu'aucun jeton de présence n'est dû pour le temps passé à discuter et décider des urgences ou autres éléments de forme, mais que les jetons ne sont payés que pour le temps passé à décider des contenus sur le fond. Je suis certain que tout ce petit monde va s'activer et que le problème se résoudra de lui-même très rapidement.

Écrit par : mais tout à fait | 05 septembre 2012

Quand l'UDC fait mine de vouloir changer les choses et se cantine dans le jupon des banques criminelles, ils ont beau chercher des sujets, la Suisse reste inchangée aux yeux des pays tiers et pour les immigrés fuyant les pays pillés par les banques criminelle helvétiques !

Écrit par : Corto | 07 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.