24 septembre 2012

Plus que jamais, il faut armer les policiers municipaux

Bon courage, les Thônésiens ! Le centre gauche veut s’occuper votre sécurité. C’est du moins ce qu’il prétend à l’occasion du dernier braquage survenu ce week-end à Thônex. Le PDC, tout muscle bandé, veut intensifier les patrouilles de police ainsi que la surveillance des frontières. Premièrement, la police est déjà engagée à 100% de ses possibilités. Le PDC ne semble pas le savoir. Secondement, il y a longtemps que j’ai déposé au Grand Conseil une résolution pour augmenter les effectifs dans notre canton, et pas seulement à Thônex. Une résolution qui a été acceptée et envoyée par le Conseil d’Etat au Conseil fédéral. Depuis, nous avons constaté une augmentation des effectifs. Certes, pas assez suffisante. Mais enfin, c’est toujours mieux que la demande tardive du parti du centre gauche et ses éternelles resucées de solutions imaginées par d’autres.

Il faut donc s’attendre à ce que Guillaume Barazzone reprenne prochainement ma proposition d’armer les agents de police municipale. Comment ne pas s’apercevoir que les actes violents sont en constante augmentation. Ne pas armer la police municipale est scandaleux et même criminelle pour sa propre protection. Salika Wenger, Didier Bonny et Guillaume Barazzone s'y oppose. Voilà qui relève de l’autisme devant des agressions toujours plus violentes, à moins que cela ne soit la continuation de la volonté politique affichée depuis trente ans par la gauche et le centre de n’utiliser les policiers municipales que pour faire la nounou dans les quartiers ou affronter les méchants petits vieux qui promènent leur toutou.

Faut que cela change le 4 novembre. Votez Eric Bertinat qui saura rendre à la police municipal sa tâche première : la sécurité de proximité !

11:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.