16 octobre 2012

Eglise russe : le malaise de tout un quartier

bandeau-blog.jpg

Si l’acte imbécile et profanatoire de l’église russe est à dénoncer tel quel, il faut malheureusement constater que ce quartier, encore calme ces dernières années, subit le même sort que les régions les plus exposées à la criminalité de notre canton. Aujourd’hui aux abords du Musée d’Art et d’Histoire, la nuit, les rues, les ruelles, les accès de garage et les parcs appartiennent aux prostitué-e-s et aux dealers. L’attaque contre l’église russe est une démonstration de l’insécurité ambiante qui règne en ville. Nos jeunes qui avaient plaisir à se rencontrer par exemple dans le parc Bertrand, risquent maintenant les agressions et le racket de bandes françaises.

Face à cette situation nous n’avons qu’une solution, il faut renforcer toutes les forces de police, cantonale et communale, afin de permettre à Genève de retrouver sécurité et calme. Cette volonté passe par une réorientation des missions de police municipale, celle-ci comme à Lausanne, Berne, Neuchâtel, Zurich, Winterthour ou Lugano doit être considérée comme une vraie police, avec une arme à feu !

Nous pouvons aujourd’hui résoudre cette situation. Par la parole, pour dire notre colère, notre tristesse face à ces actes et notre soutient aux Chrétiens orthodoxes. Par l’acte, en glissant dans l’urne le 4 novembre prochain un bulletin qui fera changer les choses.

Votez Eric Bertinat, liste N° 2 !

16:49 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Monsieur,

Bien sûr que ce quartier est sujet à nuisance, j'en ai assez signalé ici-même sur mon blog avec photos à l'appui.

Dans le cas de l'Eglise russe, il paraît difficile d'écarter le lien à l'affaire des Pussy Riot.

Votre soutien à l'Eglise Orthodoxe vous honore mais pourquoi ne pas avoir pris part aux multiples échanges de commentaires qui ont suivi mes nombreux blogs sur le sujet?

Bien à vous.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.