18 octobre 2012

Sécurité en Ville de Genève : une situation tous les jours plus dramatique !

bandeau-blog.jpg

Question criminalité, les jours se suivent et se ressemblent en ville de Genève. A peine survenu, un crime chasse l’autre. C’est un G8  permanent !

Hier soir, aux Pâquis et aux Charmilles, des véhicules ont été incendiés. Il y a quelques jours, des événements similaires avaient lieu dans le questier du Grand-Pré. En début de semaine, à 3h du matin, c’était une cave dans le quartier de la Jonction qui était la proie des flammes et a obligé les habitants de l’immeuble être évacués. Dimanche soir, c’était l’église russe qui était maculée à coups de peinture rouge. Sans compter le lot ordinaire des petits et grands crimes : vols, cambriolages, attaques de banques ou de stations services, trafics en tout genre, etc.

Notre Genève est devenue une ville où les citoyens sont en permanence menacés par les comportements criminels d’individus, pour la plupart connus des services de police. Cela suffit ! La Gendarmerie fait son travail dans des conditions toujours plus difficiles dans tout le territoire cantonal. Il n’y a qu’une solution pour notre commune : renforcer la police municipale, augmenter ses effectifs, l’armer et la faire patrouiller de nuit. Pour protéger les habitants, il faut disposer d’une vraie police de proximité, capable d’offir des prestations de police (pas de travailleurs sociaux !) et répondant aux menaces actuelles. Tout le reste n’est que vains babillages de campagne électorale. Avec plus d’un milliard de francs à son budget, la Ville de Genève a les moyens de mettre sur pied une police municipale digne de ce nom. Ce qui évitera à la gauche de larmoyer sur le ras-le-bol des Genevois qui n’auront d’autres recours, pour les plus riches, que de s’offrir les soins d’une police privée ou pour les plus pauvres, que de se regrouper en milices…

15:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.