19 octobre 2012

Non au plan "Performance" demandé au HUG!

bandeau-blog.jpg

Nous avons un Conseil d'Etat sans vergogne, incapable de faire des économies, mais qui sait en demander aux autres. Sous le regard satisfait de l'exécutif genevois, les HUG ont subi ces dernières années un plan d'économies drastique (Victoria) qui a réduit ses effectifs de 350 personnes. Ils y sont arrivés, non sans diminuer la qualité de certains services. Pendant ce même temps, le CE n'a pas été capable de présenter un véritable plan d'économie qui permette de diminuer sa dette colossale. C'est même le contraire qui s'est produit puisqu'elle augmenter en 2011 de 700 millions. Un deuxième plan d'économie est à présent demandé aux HUG. Sur trois ans, son budget diminuera de 75 millions. Par bravade, par défi ou simplement par fantaisie, le Conseil d'Etat  a donné le nom de "performance" à ce nouveau programme d'efficience qui devrait entraîner une nouvelle diminution du personnel de 300 personnes, beaucoup plus selon les syndicats.

Il y a deux domaines qui doivent être particulièrement soutenus: la sécurité et la santé, la police et l'hôpital. Il y a d'autres domaines à qui, en ces temps difficiles, nous pouvons demander des plans "Victoria" ou "Performance". Des domaines qui ne sont pas des vaches sacrées, tel l'enseignement et son Université qui offre ses cours à des milliers d'étudiants provenant de toute la planète ou la mobilité et ses centaines de chantiers aux résurrections permanentes et qui pourrissent la vie des citoyens. Ou encore aux caisses de pension publics, dont on aimerai bien entendre la voie du peuple..

Certe, on est (à peine) rassuré par la décision du Conseil d'administration des HUG qui a finalement refusé un nouveau directeur, de nationalité belge et qui demandait 600'000 francs de salaire annuel. En soit, c'est déjà une "performance"...  

09:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.