25 octobre 2012

Oskar Freysinger : Le vote pour l’Entente est devenu inutile!

bandeau-blog.jpg

Un PDC à bout de souffle, un PLR cramponné à ses prébendes et une fédération patronale soucieuse de ses moindres intérêts jettent toutes leurs forces et leur argent dans l’élection partielle d’un Conseiller administratif en Ville de Genève. Un budget annoncé du bout des lèvres à hauteur de 200’000 francs, une page achetée dans Le Temps, un chanteur populaire qui téléphone à la rédaction du Matin pour soutenir publiquement le candidat Guillaume Barazzone : n’en jetez plus! Les Genevois auront compris que cette élection n’est pas seulement politique. Il y a longtemps que chacun se regarde en chien de faïence, sauf lors des élections, parce qu’il y a bien plus à perdre qu’un simple siège dans l’exécutif. On l’a observé récemment dans l’attribution des places au sein des conseils d’administration des régies publiques. L’Entente n’est qu’une façade et le PDC, loin de défendre une réelle politique de droite, penche à droite ou à gauche selon ses intérêts, telle une bascule, comme il le fait à Berne depuis des années. Ces derniers mois, les divergences n’ont pas été mineures sur le logement et la protection des locataires, sur la mobilité douce, sur les augmentation des allocations familiales, sur les 50 rues piétonnes et plus récemment sur le budget de l'Etat. On se demande ce qu’ont en commun ces deux partis, si ce n’est la défense d’avantages bien particuliers. Or, lorsque les soit disant adeptes du compromis se compromettent entre eux, ce n’est jamais au bénéfice du simple Pékin.  Electrices, électeurs genevois, si vous ne voulez pas être les dindons de la farce, il ne vous reste qu’à donner un grand coup de pied dans la fourmilière de ces deux partis en votant pour Eric Bertinat le 4 novembre!

Oskar Freysinger
Vice-président de l’UDC Suisse

12:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.