06 novembre 2012

Guillaume Barazzone doit agir vite et bien : l’UDC lui en offre les moyens!

Ainsi qu’Eric Bertinat l’a dit au soir du 4 novembre 2012, ce qu’il ne pourra pas faire au Conseil administratif, il le fera au Conseil municipal. Durant toute sa campagne électorale, le chef de groupe UDC a fait de nombreuses propositions visant à améliorer l’efficacité de la police municipale. Celle-ci est en effet beaucoup trop souvent employée à des tâches mineures et ne dispose par d’outils modernes d’intervention.

Pire, bien que la gendarmerie puisse demander l’intervention de la police municipale notamment dans des cas d’urgence, celle-ci est empêchée de se déplacer rapidement sur les lieux d’intervention, faute de pouvoir utiliser les bandes d’urgence et de bénéficier de gyrophares. Ainsi, les APM, qui ont des missions d’intérêt public parfois urgentes, se retrouvent bêtement bloqués dans la circulation.

Pour sa part, le Conseil administratif a déjà décidé d’établir un règlement municipal pour les APM, basé sur 5 priorités décidées en octobre 2012, règlement que la commission de la sécurité publique, présidée par M. Eric Bertinat, va étudier tout prochainement .

Le nouveau chef du département de l’environnement urbain et de la sécurité a donc du pain sur la planche. L’UDC lui offre de quoi rapidement améliorer la situation de la police municipale dès lors que son chef de groupe a déposé sur le bureau du Conseil municipal :

- Une motion M-1049 pour une police municipale moderne et proche de la population (par un service de presse et l’utilisation des réseaux sociaux);

-  Une motion M-1050 pour des postes de police mobiles ; 

Et il entend en outre déposer très rapidement :

 -  Une motion pour armer les APM ; 

 -  Une motion pour un numéro d’appel d’urgence unique ;

 - Une motion pour que les véhicules des APM soient dotés de gyrohares (feux bleus d’avertissement) et puissent emprunter les bandes d’urgence.

17:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.