27 août 2013

Carton rouge foncé pour Carouge !

Le communiqué de presse du gouvernement gauche-bobo de la Ville de Carouge est une petite merveille de courage et de responsabilité politique. On n’y apprend que les accusations transmises à la Cour des comptes par les conseillers municipaux UDC « se sont révélées sans fondements ». Il n’y a donc aucun mauvais traitements et ni mauvaise gestion du personnel communal. Mais à la lecture du rapport de la Cour des comptes, ô surprise, nous apprenons que « 53% des collaborateurs estiment qu’il y a des inégalités dans le traitement des collaborateurs et les relations de travail ». On y apprend aussi que le gouvernement gauche-bobo engage directement des collaborateurs et que les services qu’elle dirige ne font par leur travail, loin s’en faut. On y apprend aussi au passage que deux membres du Conseil administratif se sont octroyés plus de 17'000 francs à titre de membres du jury de deux concours d’architecture sans en référer au Conseil municipal. Et bien d’autre dysfonctionnements encore…

Pas moins de 43 recommandations ont été émises par la Cour des comptes, ce qui donne la mesure de la qualité du travail du Conseil administratif et de certains de ses cadres. Devant l’importance de ces éléments, le Ministère public a été informé. Carouge-la-bien-gouvernée a connu une nuit mouvementée avec descente de police, arrestation de cadres et saisie de documents. Mais comme l’affirme la gauche bobo : les accusations portées par l’UDC « se sont révélées sans fondement ».

Et de terminer son texte par un rappel que les Carougeois apprécieront : « Le Conseil administratif s’engage pleinement dans la suite du processus et la mise en œuvre des recommandations de la Cour, afin que les évolutions attendues développent encore l’activité d’une administration moderne, conforme aux normes et minimisant les risques. Cette dynamique s’inscrit parfaitement dans la ligne des valeurs de proximité, d’enthousiasme et de responsabilité que le Conseil administratif et l’administration carougeoise promeuvent depuis plusieurs années. »

Démissions et élections anticipées devaient être les seules réponses à ces gesticulations scandaleuses d’un exécutif qui gagne à l’évidence des salaires aussi exorbitants qu’immérités !

14:32 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Merci a l'UDC d'avoir saisi la cour des comptes.
Juste pour l'anecdote, le CA avait menace les élus UDC d'une plainte pour diffamation.

Écrit par : Bertrand Buchs | 27 août 2013

A nouveau la voirie, serait-ce un département où tout est possible dans les abus ? Idem à la tchaux.....alors on commence à comprendre pourquoi on diffame ceux qui veulent y mettre de l'ordre....?!?!?!?
A qui le tour! Mais il semble évident qu'il y a beaucoup d'abus par des fonctionnaires qui si bien protégés se permettent....tout!
Le temps de la poutze est arrivé et que tout le monde s'y mette. Il en va de nos deniers de contribuables.

Écrit par : Corélande | 27 août 2013

Les commentaires sont fermés.