28 août 2013

La Ville de Genève annonce un budget à nouveau déficitaire

L’an passé, la Ville de Genève présentait un budget 2013 déficitaire à hauteur de 23,2 millions. En décembre 2012, c’est un budget équilibré qui était voté par le Conseil municipal. Aujourd’hui, la magistrate Sandrine Salerno nous présente le budget 2014 avec une insuffisance de financement de 25,2 millions. Il y a fort à parier qu’en fin d’année, nous arriverons à l’équilibre. Faut-il pour autant renvoyer ce premier budget en commissions ? Pour l’UDC, la réponse est négative. Nous ne pouvons pas accepter un budget déficitaire. Accepter de le renvoyer en commissions, c’est accepter que le Conseil municipal endosse la responsabilité d’un budget concocté par l’exécutif. Lundi 9 septembre, en séance extraordinaire, les conseillers municipaux UDC voteront contre le renvoi de ce budget en commissions spécialisées.

Voilà pour la posture politique du groupe du groupe des Conseillers municipaux UDC. Quant au fond, il n’est pas inutile de relever également que les charges sont en augmentation de 2,5% par rapport au budget 2013. La gauche nous dit que cela n’est pas beaucoup. Cela se discute. Mais si l’on compare le budget 2014 par rapport aux comptes 2012, l’écart est déjà plus conséquent, puisqu'il passe à 4%. Ces augmentations, si elles n’avaient pas été combattues année après année, se compteraient en dizaines voire en centaines de millions de francs. Quand à la dette, elle se prend une grosse baffe de 200 millions et passe de 1,42 milliard à 1,61 milliard. Ce très mauvais résultat est principalement dû aux 120 millions accordés généreusement à la CAP par la majorité du Conseil municipal à l'exception de l'UDC et du MCG. C’est pourquoi l’UDC-Ville de Genève n’acceptera pas en l’état ce budget. Au Conseil administratif de revoir sa copie !

14:50 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Au vu du salaire perçu par les membres de l'exécutif, il est légitime d'en attendre autre chose qu'un travail bâclé, voir une ébauche de budget qui devrait être retravaillé à grands frais en commissions et plénum.

Écrit par : Mireille Luiset | 28 août 2013

Les commentaires sont fermés.