09 janvier 2014

Traversée de la Rade ou du lac : Les galéjades de l’Entente

(Communiqué de presse - UDC-Ge) La traversée de la Rade ou celle du lac est devenue pour les Genevois ce que la sardine est aux Marseillais. Une vaste farce que chacun raconte à sa façon. Ainsi en est-il de la dernière version que l’on doit au député Daniel Zaugg. La traversée du lac lui paraît dépassée et il craint que le peuple ne soutienne l’initiative de l’UDC. Il reprend donc cette vieille querelle qui veut que la traversée de la Rade ne serve à rien et que seule la traversée du lac soit la bonne solution. Et de la proposer sous forme d’un contre-projet à notre initiative. Fort bien. Sauf que M. Zaugg et les siens ont la mémoire aussi courte qu’était longue la sardine dans le port de Marseille. Le projet d’une grande traversée – que l’UDC soutient également – a été refusé à Berne par TOUS les partis à l’exception de l’UDC. Parce que le financement d’un tel projet est d’ordre national. A Berne, le PLR et le PDC s’y opposent. A Genève, ces mêmes partis lui trouvent tous les avantages.

Alors, de deux choses l’une. Les collègues de M. Zaugg sont :
-    Soit incohérents sur ce dossier ;
-    Soit faux-jetons et soutiennent à Genève la grande traversée uniquement pour faire échouer l’initiative de l’UDC.

L’UDC continuera à se battre pour son initiative qui est une réponse cohérente au surdéveloppement que l’Entente impose à nos infrastructures. L’UDC, à Berne, a soutenu la grande traversée. L’UDC, à Genève, soutient la traversée de la Rade. Parce qu’elle a conscience que le trafic augmentant, il faut nécessairement de nouvelles voies de circulation pour passer le lac… de Genève !

07:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.