18 juin 2014

Une ligne à grande vitesse entre Genève et Lausanne : enthousiasme et prudence

La nouvelle du jour: il y a un projet de ligne CFF à grande vitesse entre Genève et Lausanne. Enfin une vision d'avenir, un grand projet pour Genève et Lausanne, de nouvelles infrastructures pour le XXIe siècle!

Je fatiguais à chaque rénovation et autre développement d’infrastructures ferroviaires existantes, inaugurées à coups de grands discours visionnaires avant de nous expliquer que telle gare est déjà trop petite ou le sera dans quelques années. Il en a été ainsi que la plus gare de de Suisse, la gare centrale de Zurich, inaugurée voici quelques jours par Doris Leuthard. Elle pourra accueillir 400’000 passagers. Mais, nous a-t-on averti, dans 10 ans, cette gare ne sera plus adaptée pour les 500'000 personnes prévues… Nous entendrons sans doute un discours identique en 2025, lors de l'inauguration d'un nouveau quai (pour deux voies) à Cornavin. J'espère vivement que cet agrandissement se fera en sous-terrain. Et je continuerai de militer pour que l'on construise deux quais, soit 4 voies, pour anticiper l'augmentation de trafic que l'on pourra difficilement éviter selon le plan directeur 2030 et ses 600'000 habitants prévus sur notre territoire.

Politique à courte vue et financement folklorique sont la marque de fabrique des projets publics. Ainsi, le coût estimé de 4 milliards de francs pour construite cette ligne à grande vitesse surprend. On peut le comparer avec celui du CEVA (11 km). Devisé initialement à moins d'un milliard de francs lors de son adoption en 2002 par les députés genevois, son budget a passé à 1,47 milliards de francs et l’on se demande raisonnablement si cela suffira. Donc, enthousiasme et prudence sont de mise !

12:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.