07 octobre 2015

L'UDC soutient totalement l'augmentation des effectifs des sapeurs-pompiers

Il y a urgence ! Depuis la précédente législature, le groupe UDC de la Ville de Genève n’a de cesse de réclamer une augmentation des effectifs des sapeurs-pompiers professionnel​​ (SIS)​. Ce fut le cas l’an passé lors de l’étude du budget lorsque je proposais à la commission de la sécurité de consentir un effort supplémentaire pour compléter l’effectif du SIS.

En effet, c'est sur un concept datant de 1972 (120 sapeurs-pompiers professionnels) que survit l'actuel SIS qui compte aujourd'hui dans ses rangs 136 soldats du feu. Un effectif stable alors que les interventions étaient voici plus de 40 ans de 2'600 et qu'elles sont aujourd'hui...de 6'500.

Après les élections municipales et le basculement de la majorité à droite en Ville de Genève, une lettre fut envoyée au Conseil administratif pour lister les priorités qu’entendait soutenir la droite​ élargie​. Sans réponse sérieuse de la part des magistrats communaux, le budget 2016 tel que présenté fut refusé. En l’absence d’un budget, ou même d’une réaction de la magistrate chargée du budget, Sandrine Salerno, la droite élargie (UDC, MDC, PLR et PDC) a décidé de bousculer le délibératif et d’imposer une augmentation des effectifs des sapeurs-pompiers, un dossier qui devient toujours plus urgent de semaine en semaine.

C’est donc sans état d’âme que l’UDC s’est jointe aux partis de droite du Conseil municipal de la Ville de Genève pour voter sur le siège (donc sans renvoi en commission) la création de 25 nouveaux postes de sapeurs-pompiers pour une somme de 3,2 millions de francs, charge à l’exécutif de trouver les économies équivalentes, ainsi que les travaux nécessaires pour permettre l’ouverture 24 heures sur 24 heures des casernes du Vieux-Billard, des Asters et de Frontenex pour la modique somme de 600'000 francs.

10:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.