18 juin 2016

L'homophobie, seulement ? Lettre ouverte à Guillaume Barazzone, Maire de Genève

Monsieur le Maire,
Cher Guillaume,

Les « couleurs » arc-en-ciel ont été montées cette semaine devant le Palais Eynard. C’est une décision prise par les autorités de la Ville de Genève suite à la tuerie dans un night-club gay à Orlando. Le meurtrier, Omar Mateen, est un "combattant du califat", reconnu comme tel par l’État islamique. Devant votre décision, qui revêt un caractère officiel, je ne peux pas m’empêcher de m’étonner. D'une part, ce drapeau ne représente pas un Etat ou une communauté d’Etats, il ne représente aucune institution nationale, internationale ou sportive (on pense aux anneaux olympiques). Il est l’emblème d’un choix sexuel, d’un mode de vie relativement nouveau pour notre société chrétienne.

D'autre part, en votre qualité de nouveau maire, vous nous avez donné l’explication suivante: A travers ce geste symbolique, la Ville refuse l’homophobie et affiche son attachement aux libertés et à l’égalité (La Tribune de Genève, 16 juin 2016). Si je vous comprends bien, il y a donc une hiérarchie dans les meurtres puisque vous n’avez pas manifesté la même douleur après les attentats de Paris, de Bruxelles ou les meurtres des deux policiers dans les Yvelines, commis quelques jours après ceux d’Orlando. Il convient aussi d’ajouter à  cette sinistre liste la terrible répression que subissent les chrétiens d’Orient, qui connaissent par milliers un sort d’une cruauté abominable sans que le Conseil administratif de la Ville de Genève ne manifeste son soutien, ni ne dénonce publiquement la christianophobie pratiquée quotidiennement par des gouvernements islamiques, peu enclins aux libertés et à l'égalité.

Et surtout pourquoi ne mentionnez-vous pas – et même ne dénoncez-vous pas – l’islamisme politique et conquérant qui est à la base de tous ces attentats ? Pourquoi évitez-vous de citer ces combattants du califat ? Sont-ils seulement homophobes ? Que sont-ils lorsqu’ils tuent des hétérosexuels? Des "loups solitaires", selon la thèse bien commode de la presse française ? Ces combattants islamistes revendiquent à tort ou à raison une religion précise. Ils ont tués 2'700 personnes, sur les cinq continents, depuis 2014. Présenter la tuerie d’Orlando uniquement sous l’angle homophobe n’est qu’un artifice pour ne pas désigner l’idéologie à base religieuse d’un terrible ennemi. Avez-vous peur de l’affirmer ? Si c’est le cas, l’organisation islamique a remporté une grosse bataille, celle des mots, celle qui consiste à ne pas oser désigner l’ennemi par son nom, à désinformer l'opinion public. Le ministre français de la défense, pourtant socialiste, Jean-Yves Le Drian, n'a pas de ces fausses pudeurs pour afficher la couleur, le dit dans un petit livre au ton froid et direct, intitulé "Qui est l'ennemi?" (Le Cerf) : Dae'ch doit être neutralisé et éradiqué, parce que c'est là que le terrorisme trouve sa source.

Veuillez pardonner la franchise de mes propos face à une situation dramatique et qui devrait mériter un minimum de réflexion et de prudence de la part de nos élus et agréer, Monsieur le Maire, Cher Guillaume, l'expression de mes sentiments distingués.

Eric Bertinat
Conseiller municipal UDC

18:23 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Barazzone ou la caricature de la clique de tous les idiots utiles de l'islam qui refusent de mettre un nom et un visage sur ceux qui commettent des crimes au nom d'Allah et de Mahomet, le parfait modèle que tout musulman se devrait d'imiter.

3 :32 : Dis: "Obéissez à Allah et au Messager. Et si vous tournez le dos... alors Allah n'aime pas les infidèles !
33 :21 : En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.
33 :71 : Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite.


Des doutes sur l'intégrité morale de Mahomet? Alors un conseil de lecture:

La biographie du prophète MAHOMET

par Ibn Hichâm, texte traduit et annoté par Wahib Atallah

http://www.coranix.free.fr/biblio/hicham.htm

Écrit par : G. Vuilliomenet | 18 juin 2016

Bien dit ! Le temps des faux semblants est dépassé.

Écrit par : Eastwood | 18 juin 2016

Ce n'est pas lui qui interdit les affiches "sexistes" ? Représentez une femme en maillot deux pièces serait sexiste? Je suis étonnée par cette décision car je croyais avoir affaire à un maire d'un âge respectable. - Hé oui! Je savais le nom du nouveau Maire mais cela s'est arrêté là. - Or, M.Barazzone, est plutôt jeune. Que 34 ans? Serait-il si prude ou bien...? Il est PDC? Cela me laisse pantoise!

" Quelques sourires se sont esquissés sur les lèvres lorsqu’il a précisé qu’il s’agirait aussi «de s’amuser, pourquoi pas, dans cette Cité de Calvin»."

S'amuser, quand on prend des décisions dictatoriales?

Où va-t-on là?!

Écrit par : Patoucha | 19 juin 2016

Après les attentats de Paris, il y a eu pléthore de manifestations de soutien et d'émotion dans le monde entier. Je crois me souvenir que le jet d'eau avait arboré les couleurs du drapeau français (et Barazzone n'était pas encore Maire). Après Bruxelles aussi, mais un peu moins, il est difficile d'être dans l'émotion maximum en permanence.

Cependant, Paris et Bruxelles avaient immédiatement suscité des réactions de jalousie du niveau préau de récréation:"Pourquoi ne manifeste-t-on pas pour les attentats de Ouagadougou ou d'Istanbul? Pourquoi ne pleure-t-on pas pour tous les morts en Syrie?" Il y a même eu un blog ici se plaignant qu'on ignorait les morts d'Orlando.

Pourrait-on arrêter de mesurer le nombre de larmes versées ici ou là? Le monde est injuste et cruel, point barre. Aujourd'hui, j'ai envie de pleurer pour les petits garçons afghans, qui mériteraient autant de larmes que Aylan: travail des enfants, enfants-soldats, viol, prostitution, homosexualité imposée dans un pays où ça coûte la peine de mort et j'en oublie..... Ils accumulent tous les malheurs du monde. Ils seraient certainement ravis si le drapeau afghan flottait devant le Palais Eynard!

Écrit par : Arnica | 19 juin 2016

L'autruche la tête dans le sable, ou la peur de dire les choses telle qu'elles sont...Bravo, Eric, je relève particulièrement ce passage de ton texte, qui devrait ouvrir les yeux de certains qui préfèrent fuir la réalité en espérant que les choses se tassent d'elles-même...
"-Présenter la tuerie d’Orlando uniquement sous l’angle homophobe n’est qu’un artifice pour ne pas désigner l’idéologie à base religieuse d’un terrible ennemi. Avez-vous peur de l’affirmer ? Si c’est le cas, l’organisation islamique a remporté une grosse bataille, celle des mots, celle qui consiste à ne pas oser désigner l’ennemi par son nom, à désinformer l'opinion public."

Écrit par : Mireille LUISET | 19 juin 2016

Réponse à M. Eric Bertinat:
Cher Éric,
Permets-moi de m'étonner devant ton étonnement, et de te poser la question suivante: l'homophobie ne merite-t-elle pas, autant que les victimes de la sinistre organisation terroriste Daech, des réactions de sympathie de nos élus?
J'aurais à la limite compris le sens de ton interpellation si tu avais mis en parallèle islamihobie et homophobie, si celle-ci avait bénéficié de plus d'attention que celle-là.
Or rien de cela. Il s'agit juste de rappeler, au moment où le monde entier réalise et dénonce le danger de l'extrémisme musulman, qu'il vienne de DAECH ou d'autres organisations similaires, qu'il ne faut pas oublier que les victimes d'Orlando on été assassinées d'abord en raison de ce qu'elles sont gays.
Défendre cette communauté et lui exprimer sa sympathie n'est donc en rien une apologie de l'extrémisme musulman ou une lâcheté vis à vis de la folie meurtrière de Daech. Celle organisation criminelle est au demeurant condamnée par le monde entier, qui lui livre une véritable guerre. En Syrie, en Irak et ailleurs.
Avec mes meilleures salutations.

Écrit par : Ali Benouari | 19 juin 2016

Mais dans un même temps, mais là encore dommage que les autorités de la Ville de Genève se trompent de combat, ils font hisser les couleurs "arc-en-ciel" de la communauté LGTB sur le palais Eynard suite aux assassinats de masse d'Orlando laissant croire que c'est l'homophobie qui en est la cause. En partie elles ont raison, mais elles oublient que derrière cette attaque meurtrière homophobique, c'est à nouveau l'intolérance de l'islam à notre société qui est derrière.

La tuerie de Charlie-Hebdo, c'était la guerre de l'islam contre la liberté d'expression.
Les viols de Cologne, mais aussi ceux des autres villes d'Europe la nuit de la St.Sylvestre, c'était contre le droit des femmes à disposer de leur corps comme bon leur semblait.
La tuerie du Bataclan, c'était contre la joie de vivre, d'écouter de la musique, etc...
La tuerie d'Orlando visait les homosexuels.

Oui, toutes ces attaques meurtrières sont dirigées contre notre civilisation, contre notre mode de vie.

On oserait espérer un réveil de la conscience politique de nos élus, mais ils préfèrent continuer d'être aveugles, d'être lâches et refuser de voir les faits.

Que faudra-t-il comme actes odieux pour que ces gens-là se réveillent pour de bon et comprennent la menace mortelle qui plane sur nos sociétés libres?

Le pire, pour les victimes, leurs proches et nous-mêmes, ce sont les méthodes crapuleuses de nos médias pour éviter de mettre un nom sur l'ennemi.

http://www.ojim.fr/dossier-tuerie-dorlando-comment-les-medias-ont-voile-lennemi/


Pour une fois, un membre du gouvernement français se pose la question de savoir qui est l'ennemi

http://www.defense.gouv.fr/ministre/prises-de-parole-du-ministre/prises-de-parole-de-m.-jean-yves-le-drian/discours-de-jean-yves-le-drian-assises-nationales-de-la-recherche-strategique

Mais pourquoi diable encore croire en ce genre de sornettes:

"enfin, le fait que l’idéologie de Daech s’appuie sur une base religieuse - avec une lecture certes dévoyée du Coran, mais qui ne lui confère pas moins, à travers le prestige d’un livre saint, une audience et une résilience potentiellement bien supérieures à celles des totalitarismes séculiers du XXe siècle."

Les dirigeants de l'Etat islamique et leurs combattants ne font qu'imiter ce qu'a fait Mahomet au cours de sa vie tumul-tueuse, surtout durant la période dite médinoise. Pourquoi cette peur de nommer le mal? Pourquoi cette attitude munichoise?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19 juin 2016

Il est vrai que quand des ex-musulmans, des apostats, nous mettent en garde contre l'islam, nous avons affaire à des islamophobes!

De qui vous moquez-vous Monsieur Benouari?

Le 11 septembre 2001, des bouddhistes ont attaqué à New-York
Le 12 octobre 2002, ce sont des hindous qui se font exploser dans deux bars club sur l'île de Bali
Le 11 mars 2004, des chrétiens fondamentalistes font exploser des bombes dans des trains de la banlieue madrilène
Le 7 juillet 2005, c'est Londres qui est attaquée par des pastafaristes

Et cette liste pourrait être aussi longue qu'une journée sans pain. Non, en réalité, dans les quatre cas cités, c'est l'oeuvre de musulmans, et ce ne sont pas que des villes occidentales qui sont touchées.

Alors tenter de faire croire que ça n'a rien à voir avec l'islam est juste une insulte envers les victimes de toutes ces attaques meurtrières.

Des doutes?

http://ripostelaique.com/mm-pseudos-experts-crime-dabballa-cest-bien-lislam-preuves.html

Monsieur benouari, que répondriez-vous à Salem Ben Ammar?

https://salembenammar.wordpress.com/2016/06/17/musulmans-vous-etes-fermes-comme-des-huitres/

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19 juin 2016

Les commentaires sont fermés.