29 mai 2018

Les débats budgétaires pour 2018 sont enfin clos

Hier soir, et une partie de la nuit, à l'occasion du débat sur le budget 2018, le MCG a rompu l'alliance passée entre le PLR, le PDC et l'UDC qui formait la droite élargie (& solidaire). Le MCG a voté avec la gauche le budget 2018. Il m'importe peu de savoir si Daniel Sormani a passé un quelconque accord avec Sandrine Salerno et si le groupe MCG était divisé sur la décision de son représentant aux finances d'accepter un budget si peu différent des précédents qu'il avait alors accepté. Je ne considère pas ce choix comme une trahison ou une défaillance temporaire et, pour moi, la droite élargie (& solidaire) n'a pas explosé ainsi que se plaisent à le relever quelques grincheux.

La droite élargie (& solidaire) ne s'est jamais ni mariée, ni pacsée. Elle n’est en aucune manière une fusion de nos partis en un «front» républicain de droite mais un assemblage de partis qui conservent chacun leur programme et surtout leur liberté de décision. Elle s'est mobilisée pour dégager une majorité claire, de droite. Le MCG, dont la spécificité est ne vouloir être ni à gauche, ni à droite, a été un allié loyal tout au long de ces dernières années, avec une nuance, celle de vouloir défendre la fonction publique.

Alors quid de la suite ? Laissons passer l'été et nous nous pencherons sur le budget 2019. Pour l'UDC, cela se fera sans a priori, ni a posteriori. Nous aurons plaisir à nous remettre autour d'une table en espérant dégager une nouvelle fois une majorité de droite avec le PLR, le PDC et le MCG. Nous y sommes arrivés ces dernières années, nous y arriverons la prochaine fois. A titre personnel, je pense que si la droite élargie (& solidaire) avait été plus exigeante dans ses demandes de révision budgétaire, peut-être serions-nous arrivés à nous entendre. A bon entendeur salut.

15:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.