- Page 2

  • Vote électronique : 100'000 dollars pour convaincre définitivement !

    Imprimer

    Les journalistes de l’émission « Envoyé spécial » (France 2) ont mené une enquête passionnante sur les hackers. Un milieu pour le moins déstabilisant où la frontière entre légalité et cyber criminalité est peu claire. Une fois je lutte contre les virus informatiques, une autre fois, je cède à la tentation d’une renommée planétaire parmi les « black hats » (pirates), à une liasse de dollars après avoir mis en vente un « cheval de Troie », voire à un chantage mafieux. Seule certitude, les ordinateurs, qu’ils soient réservés pour un usage privé ou pour celui d’un Etat aussi puissant soit-il, ne résistent pas longtemps à l’attaque de ces (mauvais) génies de l’informatique. La mine déconfite d’un habitant d’Amiens dont les codes d’accès bancaires ont été facilement piratés  depuis Moscou ou la liste détaillée d'une troupe américaine engagée en Irak, toute aussi facilement piratées, l’ont prouvé sans l’ombre d’un doute.

    De quoi réfléchir. Le 17 mai prochain, les citoyens des communes d'Anières, Bernex Chêne-Bourg, Collonge-Bellerive, Cologny, Grand-Saconnex, Onex, Perly-Certoux, Plan les Ouates, Thônex et Vandoeuvres pourront voter par internet. Cette première se fait avec discrétion. N’aurait-il pas fallu, au contraire, profiter de l’occasion de ce tour de chauffe pour provoquer les hackers et démontrer ainsi la sécurité du système genevois ? Par exemple en proposant 100'000 dollars au premier qui parviendra à fausser le scrutin de façon indiscutable. L’idée vient un peu tard. Peut-être pour les prochaines votations cantonales. Chiche ?

    Lien permanent 6 commentaires