- Page 2

  • Que faire de la villa Rigot ? Les blogueurs ont-ils des propositions ?

    Imprimer

    C'est sans tristesse que j'ai appris la disparition du Forum Humanitaire Mondial (FHM). Il s'agissait d'un chmilblik international supplémentaire et inutile, lancé par Micheline Calmy-Rey et destiné à occuper la retraite de Kofi Annan (72 ans, ancien patron de l'ONU qui démontra toute l'inefficacité du machin au Rwanda ou en l'Irak) et quelques autres retraités probablement nostalgiques de réceptions et de contacts internationaux, tel Walter Füst, ancien directeur de la DDC, qui eût le grand malheur de ne pas être élu à la tête du Programme Alimentaire Mondial. Bref, rien d'autre qu'un quatrième pilier pour ces retraités désœuvrés.

    Il convient de rappeler que, grâce au canton et à la ville de Genève, les contribuables genevois avaient généreusement participé à la création de cette organisation qui n'aura su démontrer que son inutilité après trois ans d'existence. Un échec qui ne saurait être de la responsabilité de Kofi Annan. Voici quelques jours, lors du TJ de 19h30, ce brillant diplomate a critiqué sans retenue la Suisse, fautive à ses yeux de n'avoir pas assez injecté d'argent dans le Forum pour son fonctionnement, avant de refuser de le sauver. L'ancien chef de l'ONU, qui n'est pas à quelques millions près, estime que «Le montant en jeu, 2 millions de francs, ne me paraît pas si important.». «Le gouvernement suisse n'a pas (...) fait pression sur d'autres donateurs pour qu'ils augmentent leur contribution. Il a par contre proposé un arrangement qui a pesé (dans le destin du forum, ndlr): la fermeture de la fondation contre l'épongement des dettes. (...) Je suis très déçu, de même que les autres membres du conseil et ceux de la direction. Ils ont d'ailleurs écrit collectivement une lettre à Berne pour faire part de leur déception.» Le Ghanéen n'a pas la reconnaissance du ventre, c'est bien connu.

    L'Etat de Genève a mis la Villa Rigot à disposition gratuitement du FHM, soit un soutien financier de 200'000 à 300'000 francs par an. Il n'y a pas de trace de cette somme dans le récapitulatif des subventions pour les comptes 2009. Je demanderai, lors de l'étude des comptes, où donc figure cette dépense.

    La Villa Rigot est libre. Qu'en fera le canton ? Voilà une bonne occasion pour les vénérables blogueurs de notre bonne Tribune de trouver une utilisation judicieuse pour cette belle et très discrète demeure. Essayez de l'admirer sur le net, vous comprendrez pourquoi j'emploie l'adjectif « discrète ».

     

    Lien permanent Catégories : Politique 6 commentaires