- Page 2

  • Plan directeur cantonal: de l’inutilité du préavis de la Ville de Genève

    Imprimer

    A quoi donc ont servi les nombreuses heures passées en commission et en plénière à étudier et discuter la proposition de préavis favorable « sous conditions » du Conseil administratif (PR-930) ? C’est en effet ce que se demandent les conseillers municipaux UDC après avoir pris connaissance du projet de plan directeur cantonal Genève 2030 adopté par le Conseil d’Etat le 20 février 2013. Que sont donc devenues toutes les conditions sine qua non imposées par le délibératif pour la délivrance d’un préavis favorable de la Ville de Genève, à savoir par exemple la mention expresse du respect des principes de densification contenus dans le PDCo 2020, de la recherche de l’équilibre « un nouveau logement pour un nouvel emploi » ou encore la démonstration de la faisabilité de 50'000 nouveaux logements d’ici à 2030 ? Les conseillers municipaux UDC déplorent en outre l’absence de communication du Conseil administratif à ce sujet d’autant plus qu’ils lui avaient demandé, par le biais d’une résolution (R-152) reportée déjà dix fois à l’ordre du jour du Conseil municipal en dépit de l’actualité, de transmettre au Conseil municipal copie de toutes les correspondances entre le Conseil administratif et le Conseil d'Etat dans le cadre de la mise en oeuvre de la proposition PR-930, et de renseigner sans délai le Conseil municipal sur les démarches entreprises.

    Lien permanent 1 commentaire
  • Les milliards de francs, les trous noirs, le big bang…

    Imprimer

    Les Genevois ont donc voté une dépense pour la fonction publique de plus de 6 milliards de francs, s’engageant ainsi à s’endetter durablement sur deux générations. Voilà qui va amuser plus d’un Suisse qui doit se dire que Genève est un canton très particulier. Pour le moins. Comment expliquer un résultat aussi surprenant alors qu'une partie de la population genevoise souffre chaque mois pour payer son loyer et ses assurances maladie ? Une première réponse se trouve dans le grand nombre de fonctionnaires et de pensionnés de la CIA/CEH. 45'000 personnes sont directement concernées par cette votation sur les 55'500 citoyens qui se sont prononcés. 75% ont accepté cet objet, la proportion est respectée…

    Une deuxième réponse se trouve dans la somme qui nous a été réclamée, 640 millions, 6,4 milliards ou 64 milliards, voilà une somme stratosphérique qui ne peut être pleinement comprise que par les spécialistes de NASA et par nos autorités qui nous affirment qu’il n’y a pas là matière à s’inquiéter. Une assurance pleinement partagée par le chef de groupe PLR au Conseil municipal de la Ville de Genève (et accessoirement fonctionnaire d’Etat), Olivier Fiumelli, qui promet sur facebook que «Si le Conseil d'Etat et le Grand Conseil font bien leur boulot, avec la fonction publique, on trouvera 6,4 milliards d'économie et de mesure d'efficience sans baisse de prestations ou augmentation d'impôts». Nous ne nous demanderons pas pourquoi cela n'a pas été possible jusqu'à ce jour. Dommage que les Genevois croient que cela sera possible demain!

    Lien permanent 6 commentaires