- Page 2

  • UDC Ville de Genève : Eric Bertinat succède à Jacques Pagan

    Imprimer

    L'assemblée générale ordinaire de la section UDC Ville de Genève s'est tenue le 19 avril dernier. Trois candidats se sont présentés pour le poste de président:

    - Pierre Scherb, vice-président et ancien constituant;

    - Eric Bertinat, député, chef du groupe des conseillers municipaux de la Ville de Genève;

    - Jean Zahno, ancien membre du comité directeur

    Eric Bertinat a été élu au premier tour de scrutin à la majorité absolue par 21 voix sur 26. Sitôt élu, le nouveau président expliqua à l'assemblée qu'il souhaitait s'entourer d'une nouvelle équipe, ce qui lui fut accordé par acclamation:

    Madame Geneviève Descloux - vice-présidente

    Madame Claire-Lise Mariutti Magnenat - trésorière

    Madame Joséphine Kumli - membre

    Monsieur Philippe Colozier - membre

    Monsieur Jean Zahno - membre

    A noter que tous les membres de la direction sont des artisans. A noter aussi que la direction de la section présentent une parité hommes-femmes, digne de rivaliser avec les socialistes... A noter enfin que Monsieur Philippe Colozier représentera la section UDC Ville de Genève au comité central, puisque Eric Bertinat y siège déjà comme membre du comité directeur.

    La section municipale UDC Ville de Genève a réservé une pensée toute particulière pour Jacques Pagan qui n'a pas pu participer à l'assemblée générale ordinaire. Des ennuis de santé l'ont contraint au repos. Malgré son absence, l'assemblée a tenu à le remercier de tout coeur pour son engagement d'une rare fidélité et a formé tous ses voeux pour qu'il retrouve rapidement la santé et pour qu'il poursuive son travail au sein du groupe des Conseillers municipaux qui l'attendent impatiemment.

    Des remerciements tous spéciaux ont été adressés à Marc-André Rudaz pour avoir oeuvré avec dévouement comme trésorier ces deux dernières années.

    L'assemblée générale ordinaire s'est déroulée dans une ambiance agréable avant que soit servi un verre de l'amitié, clôturant ainsi ce rendez-vous annuel.

    Lien permanent 1 commentaire
  • Les députés UDC veulent débattre de la clause de sauvegarde

    Imprimer

    Alors que le Conseil fédéral ne s'est toujours pas prononcé sur la reconduction de la clause de sauvegarde telle que l'autorise l'accord sur la libre circulation des personnes, les députés UDC invitent le Grand Conseil à débattre de cet important sujet pour Genève lors de la prochaine séance du 25 avril. Les députés UDC souhaitent non seulement actionner cette clause pour les pays de l’UE-8 mais aussi d’étendre cette clause à l’UE-17.

    Depuis le traitement de la résolution visant à la non-application de la clause de sauvegarde (R 585) déposée le 14 mai 2009 par les députés représentants du patronat genevois, la situation économique et la qualité de vie s'est détériorée pour nombre de nos citoyens malgré la création de nombreuses places de travail. Comment un canton qui offre 297'000 emplois pour 234'000 personnes en âge de travailler peut-il compter 20'000 personnes en recherche d'emploi, si ce n'est parce que Genève subit la pression des travailleurs européens?

    Le chômage a augmenté massivement dans notre canton ces douze derniers mois (+6,7%), et plus encore au niveau national (+10%). Plus personne ne nie que la libre circulation a entraîné une multiplication des cas de dumping salarial. Que les travailleurs européens trouvent à se loger en France voisine ou directement sur notre sol, l'augmentation importante et très rapide de population entraîne de multiples nuisances, au niveau des infrastructures, du logement, de la sécurité et des dépenses sociales. On entend de plus en plus de services d'aide sociale, tels ceux du canton de Fribourg, tirer la sonnette d'alarme après avoir constaté une importante augmentation des demandes déposées auprès de leurs services par des ressortissants d'un pays de l'UE.

    La grave crise économique qui secoue les Etats membres de l'Union européenne provoque une pression qui va aller croissante sur le marché de l'emploi en Suisse et plus particulièrement sur celui des cantons frontières. Pour les députés UDC, il serait impensable que le Parlement cantonal fasse l'économie d'un débat sur une question aussi importante pour les Genevois.

    Lien permanent 1 commentaire
  • Budget et marchands de tapis

    Imprimer

    Un budget, ce ne sont pas seulement des chiffres noirs ou rouges. Un budget, c'est la lecture politique des engagements pris par un gouvernement, ce sont ses priorités, ses projets pour le futur. Le Conseil d'Etat genevois a présenté un budget fortement déficitaire avec des charges et une dette trop élevés. Refusé! Le Conseil d'Etat a présenté un budget un peu moins déficitaire, sans pour autant changer sa politique, diminuer ses charges ou sa dette toujours trop importante. Refusé! Le Conseil d'Etat revient une troisième fois avec un budget presqu'à l'équilibre. Comment s'y est-il pris? Il s'est débarassé d'actifs immobiliers qu'il a vendu à la CIA, donc a augmenté les recettes, et surtout conservé sa ligne politique, s'obstinant à présenter des charges et une dette insupportables. L'UDC a dit non les deux premières fois parce que le budget présente le même niveau de dépenses et que la dette ne pourra qu'augmenter. Les chiffres présentés lors du troisième round ne sont qu'un alibi pour trouver enfin une majorité qui, en fin de compte, valide la politique gouvernementale. L'UDC l'a refusé dès sa présentation. Il n'y a rien dans la dernière mouture du Conseil d'Etat qui puisse changer notre avis: ce budget est toujours aussi mauvais!

    Lien permanent 0 commentaire