Qui a peur de l'islam ? (23 juillet 2008)

C’est la question que se pose l’un des rédacteurs du bimensuel La Nation (18 juillet) suite au dépôt de l’initiative populaire anti-minaret. Constatant que ce texte panique le microcosme politico-médiatique, il relève avec pertinence que :

Ce qui frappe, c’est le motif systématiquement invoqué à l’appui de ces réactions : comment le monde musulman va-t-il réagir ? Les pays musulmans vont-ils protester ? Les populations musulmanes, chez nous et ailleurs, vont-elles se livrer à des actes de violence ? La Suisse deviendra-t-elle la cible d’Al Qaida ? Que risquons-nous si nous acceptons une telle initiative ? Ou même simplement si nous acceptons que le peuple se prononce à son sujet ?

Puis d'apporter réponse à sa propre question :

Le ton est donné : l’officialité a peur. Elle a peur de l’islam, au moins autant que les auteurs de l’initiative en ont peur. Et elle en a même davantage peur puisqu’elle estime dangereux que l’on puisse débattre de questions susceptibles de fâcher les fidèles de cette religion.

20:22 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | | |