Sécurité : la quadrature du cercle d'Isabel Rochat (24 août 2011)

Verbiage estival que tout cela. La sécurité ne sera pas rétablie par les plans solaires de Madame Rochat. Tout simplement parce que Madame la Conseillère d'Etat ne dispose pas d'un gendarme de plus qu'avant l'été. Qui donc formera sa « réserve opérationnelle » si ce ne sont des policiers tirés de leur temps de repos ? A les voir courir toute la journée et dans tous les sens dans notre canton-mouchoir, ils méritent ces quelques heures de pause. Même remarque quant à la présence policière accrue ou encore l'augmentation du nombre de patrouilles. La situation est tellement bordélique que la chef du département de l'insécurité se doit de faire quelque chose, même si ce n'est qu'un effet de manche. Mais toujours pas de mesures pour renforcer le contrôle des frontières, pour dénoncer les accords de Schengen-Dublin ou pour appliquer avec toute la rigueur possible le code pénal. Allez, Madame Rochat, allez Monsieur Zappelli, assez de libéralisme : du courage ! Remplissez nos prisons de tous ces gredins qui nous pourrissent la vie ! Renvoyez tous ces prédateurs venus de l'étranger ! C'est dorénavant le prix à payer pour vos réélections.

 

17:39 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |