Torpille épiscopale (27 janvier 2009)

La très bonne nouvelle d’abord. Benoît XVI a levé les excommunications prononcées contre les quatre évêques de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X fondée par feu Mgr Lefebvre. Après avoir affirmé la validité de la messe de St-Pie V (rappelons qu’elle n’a jamais été interdite par le concile Vatican II), le Pape donne aux traditionnalistes un nouveau signe d’ouverture. Nous ne pouvons que le remercier vivement et espérer sans arrière pensée que petit à petit les relations se normalisent entre le Vatican et la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, entre les fidèles attachés à la tradition et leur diocèse.

La très mauvaise nouvelle ensuite. Ce sont les déclarations révisionnistes de Mgr Williamson. Elles nous plongent dans l’embarras, nous désolent, nous consternent. Par ces propos, nullement partagés par le clergé et les fidèles, il a véritablement torpillé la décision de Benoît XVI. Une décision difficile à prendre, sans doute combattue dans l’entourage du Pape. Les propos invraisemblables de Mgr Williamson provoquent à présent un mauvais débat, hors du sujet. La presse s’y est engouffrée. La décision pleine de charité de Benoît XVI ainsi que le long combat pour la tradition de la Fraternité sacerdotale de Saint Pie X méritaient infiniment mieux que les gros titres scabreux de la presse.

22:28 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |