Oui à la douane de Cornavin ! (12 mars 2009)

Le Conseil d’Etat veut fermer la douane de Cornavin. Ce qui signifie que les actuels contrôles douaniers ne pourront plus se faire. Ils seront remplacés par des contrôles embarqués dans les trains. Qu’elle est la raison avancée par l’exécutif genevois ? C’est l’engorgement du trafic en gare de Cornavin. Supprimer la douane, c’est libérer deux voies au trafic CFF de plus en plus dense.
C’est résoudre partiellement un problème. C’est en créer un autre bien plus grave. C’est une fausse bonne idée du Conseil d’Etat. L’UDC a déposé ce jour une motion s’opposant à cette décision qui péjore clairement la sécurité. Mais la motion UDC propose aussi une solution à l'engorgement du trafic ferroviaire suisse en gare de Cornavin.

Plus de 70 trains circulent quotidiennement entre la France et la Suisse. Dans des contrôles embarqués, comment avoir le temps et les moyens pour vérifier les pièces d’identité des passagers  et bagages? Contrôler 700 voyageurs de la SNCF entre Bellegarde et La Plaine dans une double rame TGV revient à mettre sur pied deux équipes. Ce qui signifie qu’il faut disposer de quatre fois plus de personnel. Les effectifs sont déjà insuffisants à la douane de Cornavin. Il n’existe aucun moyens radio. Les gardes-frontières ne pourront pas assurer la sécurité du personnel engagé ni procéder à des contrôles via la centrale d’engagement.

Notre canton frontière est une destination pour l’immigration en provenance d’Espagne et de France. Aujourd’hui, les personnes qui ne remplissent pas les conditions de séjour en Suisse sont remises directement aux autorités françaises. Demain, les formalités de rapatriement seront infiniment plus complexes et moins nombreuses. Les contrôles embarqués ne peuvent pas assurer une qualité de contrôle égale aux contrôles fixes. Cela revient à diminuer la sécurité à Genève.

L’UDC s’oppose au démantèlement du poste de douane de Cornavin. Mais devant l’augmentation du trafic ferroviaire, elle propose aussi au Conseil d’Etat d’évaluer la possibilité de faire circuler des trains arrivant de Suisse sur les voies 6 et 7 dans les plages d’heures disponibles. Une solution qui permettra de maintenir la sécurité de notre canton toute en soulageant une partie du trafic Cornavin-Cointrin.

14:48 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |